Le pilier sud-africain du Stade Toulousain, Maks Van Dyk, est désormais français.
Le pilier sud-africain du Stade Toulousain, Maks Van Dyk, est désormais français. — PASCAL PAVANI / AFP

RUGBY

VIDEO. Stade Toulousain : C'est officiel, Maks Van Dyk a obtenu la nationalité française qu’il avait demandée au président Macron

Maks Van Dyk a annoncé sur les réseaux sociaux qu’il avait obtenu la nationalité française. Le pilier sud-africain du Stade Toulousain en avait fait la demande à Emmanuel Macron le 15 juin, avant la finale du Top 14 contre Clermont

Cette fois, c’est bon. Maks Van Dyk est devenu français. Le pilier sud-africain du Stade Toulousain a fièrement tweeté ce mercredi le courrier officiel daté du 9 septembre, à en-tête du ministère de l’Intérieur, contenant la phrase : « J’ai le plaisir de vous informer que vous avez acquis la nationalité française depuis le 06/09/2019 ».

Le joueur de 27 ans, arrivé à Toulouse à l’été 2016, avait fait sensation le 15 juin dernier au Stade de France, avant la finale du Top 14 contre Clermont. Alors qu’Emmanuel Macron saluait un à un les joueurs des deux équipes, Van Dyk avait crânement lancé au président de la République : « Je peux avoir la nationalité française, s’il vous plaît ? ». « Banco. On lance la procédure », avait répliqué le chef de l’Etat.

Le lendemain, un tweet de son coéquipier Romain Ntamack, montrant le première ligne avec un passeport français et un grand sourire, avait laissé croire à une « naturalisation express ».

L’ancien joueur des Cheetahs, champion du monde des moins de 20 ans en 2012 avec l’Afrique du Sud, avait dû démentir. Avant l’annonce de ce mercredi… « J’attends maintenant la remise du passeport par la préfecture », a commenté Van Dyk.