US Open: «Je me suis battu autant que j'ai pu», Monfils loupe le rendez-vous face à Nadal

TENNIS Le Français a été lâché par son physique et son service face à Berrettini, alors qu'il avait el match en main

J.L. avec AFP

— 

Gaël Monfils n'ira pas plus loin que les quarts de finale de l'US Open.
Gaël Monfils n'ira pas plus loin que les quarts de finale de l'US Open. — Danielle Parhizkaran-USA TODAY S/SIPA

Des services à aplatir une armoire, des coups droits à stopper un camion... Malgré une résistance acharnée, Gaël Monfils a succombé mercredi sous les coups du colossal Matteo Berrettini qui aura donc l'honneur d'affronter Rafael Nadal en demi-finales de l'US Open. «C'était dur, je me suis battu autant que j'ai pu, mais j'ai eu trop de problèmes au service», a commenté celui qui était le dernier Français en lice à Flushing Meadows. Il a en effet commis 17 double-fautes sur l'ensemble du match, perdu 3-6, 6-3, 6-2, 3-6, 7-6 (7/5).

«Je sais comment rebondir, j'ai déjà vécu des moments difficiles comme ça ici», a-t-il ajouté en assurant qu'il allait «tirer le positif de ces deux semaines» new-yorkaises. «Le service est hyper-important, surtout dans mon jeu, et c'est compliqué de se battre sans cette arme. Mais bien joué à lui, il a joué les points importants mieux que moi, de manière plus agressive». Car même battu, il s'est montré sous son meilleur jour à Flushing Meadows, notamment sur le plan physique après une saison où les blessures l'ont contraint à de nombreux abandons ou forfaits.

Forfait avant son quart de finale au Masters 1000 d'Indian Wells, forfait encore avant sa demi-finale au Masters 1000 de Montréal, puis au 1er tour à Wimbledon, et avant même le début du tournoi à Miami, Monte-Carlo et Washington. Mais il était en grande forme à New York et Berrettini en a témoigné. «Quel combat !» a lancé l'Italien à l'issue des 3h57 minutes de bras de fer et d'un 5e set absolument insoutenable de tension.

Un match inégal mais un superbe dernière manche

«Je ne me souviens d'aucun point... que de la balle de match. Et des double-fautes, j'en ai trop fait», a-t-il ajouté, en référence notamment à celle qui lui a gâché une balle de match alors qu'il menait 5-3 dans la dernière manche. Monfils, 33 ans, a d'ailleurs refait son service de retard dans la foulée et a sauvé deux autres balles de match à 6-5, dont une qu'il avait offerte sur une double faute.

Au prochain tour, Berrettini jouera sa première demie en Grand Chelem face à Rafael Nadal (2e) qui a mis près de trois heures pour battre Diego Schwartzman (21e) 6-4, 7-5, 6-2. L'Espagnol a souffert, mais il est le dernier membre du big 4 encore en vie, et le tournoi lui tend les bras.