Bordeaux-Montpellier: En attendant mieux (et surtout des recrues), Paulo Sousa répond sur le terrain face au MHSC (1-1)

FOOTBALL Très critiqué après la large défaite à Angers, le Portugais a cette fois-ci permis à son équipe de prendre son premier point de la saison grâce à ses choix

Clément Carpentier

— 

Paulo Sousa cherche encore la bonne formule avec les Girondins.
Paulo Sousa cherche encore la bonne formule avec les Girondins. — NICOLAS TUCAT / AFP
  • Les Girondins se rebellent contre Montpellier (1-1).
  • L'entraîneur bordelais a joué un rôle important avec des choix payants dans ses remplacements.
  • Il attend encore du renfort notamment au milieu de terrain.

A une jambe près Souleymane Camara aurait pu tout gâcher. Mais l’attaquant montpelliérain était bien hors jeu à la 88e minute de jeu quand il a cru redonner l’avantage (et la victoire) au MHSC. Quelques instants, certains supporters bordelais ont dû se dire : « Ce n’est pas possible ! » Mais non, cette fois-ci, les Girondins de Paulo Sousa ont bien échappé à la défaite. Et c’est déjà pas mal quand on connaît le bilan du coach portugais depuis son arrivée au club au mois de mars dernier (deux victoires en 12 matchs de Ligue 1).

Le très critiqué entraîneur bordelais a donc répondu sur le terrain ce samedi face à Montpellier. Et il était temps car à la mi-temps, le bateau tanguait encore sérieusement après l’ouverture du score de Delort sur une magnifique reprise de volée. Mais Paulo Sousa n’a pas froid aux yeux alors il a sorti un milieu de terrain (Basic) pour le remplacer par un attaquant (Maja) pour tenter de récreer un électrochoc. Un choix payant puisque c’est le jeune Anglais qui a égalisé après une erreur du vétéran Hilton.

Kocielny rassure déjà

L’entrée du jeune Benrahou aura également été un bon choix du Portugais puisqu’il a dynamisé le jeu des Girondins. « Ça me donne plus de motivation que jamais de continuer à travailler avec cet effectif-là. Dans l’implication individuelle et collective, j’ai beaucoup aimé ce que j’ai vu en seconde mi-temps », expliquait-il après la rencontre. Et les 30.000 spectateurs du Matmut Atlantique, aussi, auront apprécié ce second acte.

Laurent Kocielny a joué son premier match avec les Girondins.
Laurent Kocielny a joué son premier match avec les Girondins. - NICOLAS TUCAT / AFP

Comme ils ont apprécié la première de Laurent Kocielny sous le maillot des Girondins. L’international français a livré une bonne copie même s’il est un peu pris sur le but héraultais et qu'il a écopé d'un carton jaune en fin de match. Mais sa présence rassure déjà les autres à l’image de Mexer et Pablo en grande difficulté la semaine dernière à Angers. Reste maintenant à trouver un autre patron au milieu de terrain.

L’oiseau rare se fait attendre

Le dossier est prioritaire au club. Les dirigeants y travaillent depuis des semaines voire des mois. Mais pour le moment l’oiseau rare se fait attendre. Une chose est sûre, ce ne sera pas Maxime Gonalons. L’ancien lyonnais n’a jamais vraiment intéressé le club et selon nos informations, son état de santé a fini par convaincre les dirigeants de ne pas se pencher sur son cas.

Autre piste un peu plus approfondie par le club, celle du jeune Olivier Ntcham. L’international Espoir français du Celtic Glascow (23 ans) a été proposé car les Ecossais ne comptent plus vraiment sur lui mais aujourd’hui, ce n’est pas la priorité et surtout, ça reste trop cher pour le club selon les informations de 20 Minutes.

Un joueur reste en tout cas la priorité du club pour le poste de milieu relayeur où Paulo Sousa souhaite également se renforcer, il s’agit de Youssef Aït Bennasser. Un contrat de quatre ans attend le Morocain aux Girondins mais Monaco et Bordeaux doivent encore se mettre d’accord. En revanche, la piste du jeune ailier Matteo Tramoni s’est refroidie ces derniers jours. Enfin, côté départ, les dirigeants espèrent trouver rapidement un accord pour Younousse Sankharé et Daniel Mancini.