Ligue Europa: Un éclair et puis c'est tout pour le RC Strasbourg à Plovdiv

FOOTBALL Le Racing a fait un pas vers des éventuels barrages contre Francfort. Les Alsaciens ont gagné sans briller en Bulgarie ce jeudi soir (1-0).

Thibaut Gagnepain

— 

Lamine Koné et les Strasbourgeois bien partis pour continuer l'aventure en Ligue Europa.
Lamine Koné et les Strasbourgeois bien partis pour continuer l'aventure en Ligue Europa. — Jack GUEZ / AFP
  • Le RC Strasbourg a obtenu un précieux succès en Bulgarie, sur le terrain de Plovdiv ce jeudi (1-0).
  • Mais en supériorité numérique et avec un but d'avance après onze minutes de jeu, il y avait peut-être mieux à faire. Sauf que les Alsaciens se sont un peu arrêtés de jouer...

Les faits, d’abord : le RC Strasbourg poursuit doucement mais sûrement son aventure en Ligue Europa. Les Alsaciens sont allés l’emporter 1-0 ce jeudi à Plovdiv et se présentent en position de force avant le match retour, jeudi 15 août à la Meinau. Les barrages contre Francfort, qui s'est promené à Vaduz (5-0), ne sont plus si loin. Voilà si on regarde de loin tout ça. De plus près, c’est un peu plus compliqué…

Exclusion d’un adversaire et but, tout était bien parti

Les hommes de Thierry Laurey pouvaient-ils rêver meilleur scénario ? On joue la 10e minute de jeu quand Nuno Da Costa accélère dans le dos de la défense bulgare, va se présenter face au gardien, mais est déséquilibré à l’épaule. Sanction logique : exclusion de Tomasevic. Puis Jonas Martin se présente au coup franc et dépose le ballon sur la tête de Stefan Mitrovic au deuxième poteau. Tête croisée, petit filet, 1-0, match parfaitement lancé !

Et puis… rien !

Avec cette petite avance et cet avantage numérique, le Racing avait toutes les cartes en main pour insister. Pour plier le match et rentrer à la maison avec la qualif' quasiment dans la poche. Sauf que les Alsaciens n’ont ensuite pris que très peu de risques. Pensaient-ils déjà à la réception de Metz dimanche en Ligue 1 ? Pas impossible. Voulaient-ils d’abord assurer ce précieux succès ? Pas impossible non plus. Mais tout ça a donné un bien vilain match, avec des Bulgares courageux et des Strasbourgeois timorés et imprécis. Mitrovic et les siens ont eu, par Da Costa et Ajorque, deux occasions pour doubler la mise, mais ils ne font pas non plus oublier le but refusé à Plovdiv (44e). Finalement, c’est l’une des bonnes nouvelles de la soirée : le Racing n’a pas encaissé de but. C’est la première fois cette saison.

Lala de retour, Sels décisif

Un petit événement a eu lieu à la 65e minute : l’entrée en jeu de Kenny Lala. C’était la première fois que le latéral droit apparaissait cette saison. Touché à l’adducteur droit, il avait raté la double confrontation contre le Maccabi Haifa au tour précédent. Et des rumeurs de transfert l’escortaient. Elles n’ont pas disparu et ce n’est pas sûr que l’ancien Lensois soit encore en Alsace à la fin du mercato. Mais visiblement, il n’ira pas en Angleterre où le marché est désormais fermé. Comment a-t-il été en Bulgarie ? Bon dès son premier ballon, un centre qui aurait pu être décisif. Ensuite, il a essayé de proposer des solutions sur l’aile droite, où il était aligné devant Simakan. Sans trop de succès. Si un joueur doit être ressorti côté Racing, il faut plutôt se tourner du côté de Matz Sels. Le gardien a réalisé un arrêt à bout portant (22e) après avoir déjà sorti une frappe à ras de terre une minute plus tôt. Le Belge est rassurant dans une défense qui flotte encore. Jusque-là, ça tient et le Racing trace sa route.