VIDEO. Bordeaux-OM: «Il n'y a pas d'heure pour un amour»... Qui sont ces fous qui vont se lever à 3h pour un match amical?

FOOTBALL L’OM affronte en match amical les Girondins de Bordeaux… à Washington, à trois heures du matin heure française

Mathilde Ceilles

— 

On espère que Valère Germain souffrira pas du décalage horaire
On espère que Valère Germain souffrira pas du décalage horaire — NICOLAS TUCAT / AFP
  • L’OM affronte en match amical les Girondins de Bordeaux… à Washington, à trois heures du matin heure française
  • Une heure de diffusion qui ne refroidit pas certains supporters de l’OM, prêts à tout pour soutenir leur club.

Trois heures du mat, une nuit de juillet. L’heure idéale pour emballer son amour de vacances  ou embraser le dancefloor du camping des Flots Bleus. Mais pendant que l’heure sera à la dolce vita pour certains, une poignée d’irréductibles Gaulois aura la foi, ce vendredi, de mettre son réveil à trois heures du matin pour l'OM.

La rencontre entre les Girondins de Bordeaux et l’Olympique de Marseille sera en effet retransmise en direct de Washington, dans la nuit de jeudi à vendredi. Au terme d’une enquête anthropologique à mi-chemin entre Claude Lévi-Strauss et Frédéric Lopez en larmes, 20 Minutes dresse le portrait de ces supporters prêts à veiller pour les Olympiens, malgré le piteux démarrage de leur campagne amicale.

L’amoureux transi (option poète)

Qu’est-ce qui fait lever un homme ? L’amour, diront les romantiques. Pour un supporter de l’OM, la logique est la même, à en croire Gérard. « On se lève à trois heures du matin pour un bébé qui pleure, une personne âgée qui est malade, une personne que nous estimons qui est à ce moment-là en difficulté… Moi, je me lève à trois heures du matin pour regarder le club de mon cœur… Il n’y a pas d’heure pour un amour… »

« L’amour pour l’OM ne s’explique pas, estime Thomas. Quand l’OM ne va pas, la ville et la région sont déçues et tristes. Quand tout marche, une ferveur incroyable se déploie. Mais la passion de ce club ne disparaît jamais ! De génération en génération… Je t’aime mon OM. »

« L’Olympique de Marseille, c’est beaucoup plus qu’une équipe que je supporte, abonde Bridget. J’ai presque personnifié ce club. Quand il va bien, je vais bien, quand il a besoin d’aide et d’encouragement, je suis là. C’est comme un ami. Et quand tu es vraiment ami avec quelqu’un, l’heure, ça ne compte pas. » Ça, c’est un pote.

L’angoissé

Certains supporters le reconnaissent : s’ils veilleront dans la nuit de jeudi à vendredi, c’est aussi et surtout pour calmer leurs angoisses et retrouver un sommeil un peu plus serein, alors que l’OM traverse une période compliquée. Marseille reste sur deux défaites en match de préparation, dont un cinglant 4 à 0 face aux Rangers dimanche dernier.

En tant que supporter de l’OM depuis petit, et face à la situation actuelle qui, ne nous mentons pas, est très inquiétante, je vais veiller pour voir ce match, confie Valentin. On a besoin, en tant que supporter, de voir du mieux. Une amélioration dans le jeu est attendue. Je suis fan de l’OM, mais la situation préoccupante fait que j’accorde une importance particulière à ces matchs amicaux, contrairement aux années passées peut-être. »

« On a envie de voir progresser le côté tactique de notre nouvel entraîneur, avec en plus de nouvelles associations telles sur le terrain, estime Paul. Cela permet aussi de voir notre nouvelle pépite, Lihadji. »

Le tricheur (aka l’expat)

Ils sont habitués, le reste de l’année, à se lever en pleine nuit, durant toute la saison, pour se farcir des OM-Angers au clair de lune, à des milliers de kilomètres du Vélodrome. Les nombreux supporters olympiens de l’étranger, eux, ne boudent pas leur plaisir de pouvoir mater, cette fois-ci, un match de l’OM à une heure décente. « J’habite au Vietnam perso, donc je mettrai seulement le réveil à huit heures pour regarder le match sur mon téléphone », fanfaronne Antonin.

« J’habite aux Etats-Unis, donc, oui, je vais regarder, sourit Laurent. Pour me rendre compte un peu de l’état dans lequel l’OM est en ce moment… » Réponse vendredi avant le lever du soleil.