OM: Adil Rami sous le coup d'une procédure disciplinaire (sans lien avec les accusations de Pamela Anderson)

FOOTBALL Le défenseur central de l’OM Adil Rami n’était pas à la reprise de l’entraînement, ce lundi. Il est suspendu : Marseille a engagé une procédure disciplinaire contre lui

J.S.-M.

— 

Adil Rami à terre après un match contre Nantes.
Adil Rami à terre après un match contre Nantes. — S. Salom-Gomis / AFP

Les suiveurs qui assistaient à la reprise de l’entraînement de l’OM, ce lundi matin, ont rapidement fait les comptes. Les internationaux ? Absents, mais c’est logique : ils ont un petit rab' de vacances. L’absence de la moustache d’ Adil Rami était en revanche plus étonnante. Un porte-parole de l’OM a rapidement expliqué cette situation : le club a engagé une procédure disciplinaire contre son défenseur​ central. Il va être entendu dans les prochains jours pour donner sa version des faits.

Quels faits ? Impossible de le savoir : l’OM refuse de nous dire ce qui est reproché à Adil Rami. Du bout des lèvres, les porte-paroles de l’OM se sont contentés de dire que cette procédure disciplinaire n’était pas liée aux accusations de violences conjugales lancées par l’ex-compagne du footballeur Pamela Anderson : « La décision est antérieure à ses problèmes personnels. »

Un entraînement séché pour aller à Fort Boyard ?

Selon L'Equipe, l'OM souhaite licencier Adil Rami pour faute grave. Il aurait manqué une journée d'entraînement, le lundi 20 mai, pour participer au tournage de l'émission Fort Boyard. Il était blessé ce week-end là et n'a pas assisté au dernier match de la saison, face à Montpellier : il était à Monaco avec Pamela Anderson. Son départ prématuré lors du gala de l'OM (pour protester contre les choix de la Fondation), ses vidéos sur les réseaux sociaux et sa participation à de nombreuses émissions de télé auraient aussi agacé les dirigeants olympiens. 

Contacté par 20 Minutes, l’entourage d’Adil Rami reste pour l’instant silencieux. Le président de l’OM Jacques-Henri Eyraud a lui aussi refusé de commenter le premier scandale de cette saison 2019-2020 de l’OM. Ça n’aura pas traîné…