Equipe de France: «J'ai mille fois confiance en elle»… Ça n’a pas traîné, Noël Le Graët annonce le maintien de Corinne Diacre

FOOTBALL Le président de la FFF se dit satisfait du travail de Corinne Diacre malgré l'élimination prématurée au Mondial

Aymeric Le Gall

— 

Noël Le Graët et Corinne Diacre poursuivent leur aventure commune.
Noël Le Graët et Corinne Diacre poursuivent leur aventure commune. — FRANCK FIFE / AFP

La nouvelle n’aura pas tardé à tomber. Même pas vingt-quatre heures après l'élimination de l'équipe de France en quart de finale de la Coupe du monde, et malgré l’objectif fixé qui était d’atteindre au moins les demi-finales, Noël Le Graët a annoncé chez nos confrères de L'Equipe qu’il maintenait sa confiance à Corinne Diacre. « Oui, c’est clair, elle sera à la tête des Bleues à la rentrée », a affirmé le président de la Fédération française de foot.

Une annonce qui fait suite aux propos tenus vendredi soir par la sélectionneuse, à l’issue de la défaite face aux Etats-Unis. « Je ne suis pas du genre à renoncer, avait-elle prévenu en conférence de presse. Le président m’a fait confiance sur un bail long, maintenant c’est à lui que revient cette décision. » C’est désormais chose faite.

Le Graët ne voit rien à redire

Le boss de la 3F s’est même dit satisfait du bilan de Corinne Diacre lors de cette Coupe du monde. « Je trouve qu’elle a parfaitement bien travaillé, a-t-il déclaré avant de se projeter immédiatement vers l’avenir. Elle a un groupe important, avec des jeunes qui vont arriver. On a des effectifs qui vont nous permettre de continuer à bien nous classer au niveau mondial. Corinne est quelqu’un de sérieux qui travaille bien. J’ai mille fois confiance en elle. »

La voilà donc fixée vers un nouvel objectif, qui ne sera pas les JO 2020, mais l’Euro 2021 en Angleterre. Reste à savoir maintenant si l’ancienne coach de Clermont va impulser de gros changements au niveau de son effectif – voire dans son management –, sachant que de nombreuses joueuses pourraient songer à se retirer d’ici là (c’est acté pour Bussaglia et on pense aussi à Thiney ou Bouhaddi, voire Henry et Le Sommer) pour laisser la place à la jeunesse.