Brésil: Neymar a été entendu par la police à Rio (et c'était la cohue à la sortie du commissariat)

FOOTBALL Le joueur du PSG est visé par une (première?) enquête pour avoir diffusé ses échanges avec son accusatrice

N.C. avec AFP

— 

Neymar fait une déclaration à la presse à la sortie du commissariat de Rio, le 6 juin 2019.
Neymar fait une déclaration à la presse à la sortie du commissariat de Rio, le 6 juin 2019. — Leo Correa/REX/SIPA

Neymar a connu un premier épisode judiciaire concernant l'accusation de viol dont il fait l’objet. Le joueur du PSG a été entendu par la police jeudi soir à Rio de Janeiro, dans un commissariat de Répression des crimes informatiques, pour avoir diffusé ses échanges avec son accusatrice dans sa vidéo de défense. Arrivé le visage fermé, il était plus souriant à sa sortie.

S’il n’a pas répondu aux questions des journalistes, Neymar a fait une courte déclaration aux fans qui étaient venus le soutenir. « Je veux juste vous remercier pour tout le soutien, les messages envoyés par mes amis, mes fans, tous ceux qui me suivent. Je voulais juste vous remercier et vous dire que je me suis senti très aimé », a-t-il dit à sa sortie du commissariat.

Neymar était en béquilles puis en chaise roulante, en raison de sa blessure à la cheville droite, survenue mercredi soir lors d’un match amical contre le Qatar et qui l’a contraint à déclarer forfait pour la Copa America.

L’intégralité de l’interview de l’accusatrice diffusée lundi

Quelques heures avant cette venue au commissariat, le Brésilien avait vu son accusatrice, Najila Trindade, livrer sa version des faits à la télévision. « Ça a été une agression et un viol », affirme-t-elle dans les extraits diffusés mercredi, alors que l’intégralité de l’entretien est promise pour lundi.

Des points concordent. Tous deux ont échangé par messages électroniques pendant de longues semaines, comme l’avait révélé dans la foulée Neymar dans sa vidéo (supprimée depuis). Puis Najila Trindade est venue à Paris du 15 au 17 mai, un voyage et un séjour dans un hôtel parisien payés par Neymar, affirme-t-elle. L’ambiance lors de la rencontre aurait alors totalement changé par rapport aux échanges à distance.

Neymar dit être innocent et affirme être tombé dans un piège. Une plainte a été déposée à Sao Paulo par la jeune femme, et le site UOL, qui a révélé l’affaire, affirme avoir eu accès au rapport médical qui fait état d’hématomes sur les jambes et les fesses, de problèmes gastriques et de symptômes post-traumatiques.

Peu après la diffusion de l’interview sur SBT, la publication d’une vidéo montrant la jeune femme frapper Neymar dans une chambre d’hôtel et l’accusant de l’avoir agressée la veille a rendu l’affaire encore plus trouble.

Le soutien de Bolsonaro

Dans cette période compliquée, Neymar a reçu un soutien de poids en la personne du président Jair Bolsonaro. Ce dernier lui a souhaité un « prompt rétablissement » pour sa blessure lors d’une visite à l’hôpital. Puis il a pris directement position en faveur du joueur depuis Buenos Aires, à l’occasion d’une visite en Argentine : « De ce que j’ai vu jusqu’à présent, Neymar est innocent. Si on voit le contexte, qu’elle traverse l’Atlantique, elle a fait cette interview et a dit qu’elle a été là-bas pour faire l’amour avec lui ».

Sur Instagram, Neymar s’est lui montré rassurant au sujet de sa blessure, accompagnant la photo de sa cheville gonflée à l’extrême de la légende : « Après la tempête, le calme ».

Neymar montre sa cheville blessée sur son compte Instagram.
Neymar montre sa cheville blessée sur son compte Instagram. - Capture d'écran