Marcelo Lippi
Marcelo Lippi — ALEXANDER JOE / AFP

FOOTBALL

Mondial 2022: Marcelo Lippi démissionnera si la Chine ne se qualifie pas

L'ex-entraîneur de la Squadra Azzura avait déjà managé la Chine, avant de partir pour mieux revenir

L’Italien Marcello Lippi, tout juste réintronisé sélectionneur de l’équipe de Chine de football, a promis qu’il quitterait à nouveau ses fonctions en cas de non-qualification pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. L’entraîneur de 71 ans, vainqueur du Mondial-2006 avec l'Italie,a été nommé fin mai à la tête de l'équipe nationale chinoise, quatre mois après son départ et suite à un intérim raté de son compatriote Fabio Cannavaro.

Les matchs de qualification pour la Coupe du monde 2022 débuteront en septembre. Et Lippi n’a pas de temps à perdre s’il veut insuffler une nouvelle dynamique à l’équipe de Chine, seulement 74e mondiale du classement Fifa, juste devant le Cap-Vert. « Est-ce qu’on se qualifiera pour le Mondial au Qatar ? Je n’en sais rien, on va essayer, on fera tout ce qu’on peut pour », a indiqué l’ex-entraîneur de la Juventus et de l’Inter Milan à la télévision publique CCTV5.

« Si on réussit à le faire, c’est super. Et sinon, je prendrai tous les Chinois dans mes bras et je rentrerai chez moi », a déclaré lundi Lippi à la chaîne sportive, en prévision d’un match amical organisé vendredi face aux Philippines. L’Italien a expliqué avoir refusé une prolongation de contrat avec la fédération chinoise de football suite à l’élimination en janvier de l’équipe de Chine en quarts de finale de la Coupe d’Asie face à l’Iran (3-0).

Des attentes élevées

Son crédit reste toutefois élevé auprès des supporteurs chinois, l’impression générale dans le pays étant qu’il ne disposait pas durant son mandat de joueurs suffisamment talentueux pour améliorer significativement les résultats de l’équipe. « Après être resté à la maison pendant trois ou quatre mois, j’ai réalisé que la reconnaissance et les attentes de la Chine à mon égard étaient vraiment élevées, j’ai donc décidé de donner quelque chose en retour », a expliqué Marcello Lippi.

Après le départ de l’entraîneur italien, c’est Fabio Cannavaro qui avait été nommé au poste de sélectionneur. Mais ce dernier avait jeté l’éponge fin avril, après seulement deux matchs -- des défaites face à la Thaïlande et à l’Ouzbékistan. La Chine n’a participé qu’à une seule Coupe du monde, celle de 2002, une compétition achevée sur un bilan de trois défaites et zéro but.