Après le Français Nicolas Anelka, l'ambitieux Championnat de Chine vient d'attirer une autre personnalité éminente de la planète football: Marcello Lippi, sélectionneur de l'Italie championne du monde en 2006 et nouvel entraîneur de Guangzhou Evergrande, un club de Canton.
Après le Français Nicolas Anelka, l'ambitieux Championnat de Chine vient d'attirer une autre personnalité éminente de la planète football: Marcello Lippi, sélectionneur de l'Italie championne du monde en 2006 et nouvel entraîneur de Guangzhou Evergrande, un club de Canton. — Olivier Morin afp.com

FOOTBALL

Chine: Marcello Lippi entraîneur à dix millions la saison

L'Italien vient de s'engager avec un club de la région de Canton...

Après le Français Nicolas Anelka, l'ambitieux Championnat de Chine vient d'attirer une autre personnalité éminente de la planète football: Marcello Lippi, sélectionneur de l'Italie championne du monde en 2006 et nouvel entraîneur de Guangzhou Evergrande, un club de Canton.

«Le contrat est d'une durée de deux ans et demi», a indiqué le club dans un communiqué jeudi matin pour annoncer l'arrivée de l'Italien, âgé de 64 ans, qui succède au Sud-Coréen Lee Yang-Soo. Ce dernier a été écarté alors que l'équipe est en tête de la Super League chinoise cette saison après dix journées.

«Je n’aime pas parler d’argent»

«J'ai accepté la proposition de Guangzhou avec beaucoup d'émotion et de plaisir, a dit Lippi lors de sa conférence de presse de présentation. Dès le début (des discussions), le club m'a fait comprendre tout l'enthousiasme et la détermination qu'il y avait pour créer une grande équipe en mesure de gagner le championnat et bien figurer en Ligue des champions asiatique, et je suis venu là pour ça. « J'ai vu plusieurs matches de Guangzhou en championnat et en coupe, je me souviens des prestations des joueurs, et bientôt je me souviendrai de leur nom» a ajouté le technicien qui compte «amener le style de jeu italien en Chine».

Interrogé sur les conditions financières, Lippi a botté en touche: «Je n'aime pas parler d'argent». L'entraîneur, qui vient avec son staff, aurait signé pour 10 millions d'euros par saison, selon la presse italienne. Lippi, sans banc depuis 2010, a toujours répété qu'il voulait entraîner encore. Selon les médias italiens, il avait été approché par l'Ukraine pour en devenir le sélectionneur pour l'Euro- 012 à domicile, comme par le Mexique et l'Arabie Saoudite, ainsi que par un club émirati, mais sans succès.

Un club condamné dans une affaire de matchs truqués

C'est que le club cantonais, qui avait été relégué en 2e division en 2009 pour une affaire de matches truqués, nourrit de grandes ambitions: le but est d'en faire «d'ici à cinq ans le Chelsea d'Asie», comme le répète son président Xu Jiayin, un financier de 31 ans ayant fait fortune dans les opérations immobilières. Le nom du club, Evergrande, est d'ailleurs celui de son entreprise immobilière.

Le «Tigre du Sud», surnom du club, a déjà versé 26 millions d'euros pour recruter l'Argentin Dario Cuenca, élu meilleur joueur du championnat brésilien remporté avec Fluminense en 2010. Lippi pourra également compter sur l'attaquant serbe d'origine brésilienne Cleo (ex-Partizan Belgrade), le buteur paraguayen Lucas Barrios (27 ans), qui arrivera en juin en provenance du double champion d'Allemagne, Dortmund, et enfin l'idole des supporteurs, le Brésilien Muriqui, ancien attaquant de l'Atletico Mineiro.