Roland-Garros: Il a été balayé par Thiem? «Je n’ai pas fait un mauvais match», assure Gaël Monfils

TENNIS Il se voyait faire de grandes choses dans ce Roland-Garros. Mais Gaël Monfils a lourdement chuté face à Dominic Thiem en trois sets (6-4, 6-4, 6-2). Aucun Français ne jouera les quarts de finale

Nicolas Stival

— 

Gaël Monfils, surclassé par Dominic Thiem en huitièmes de finale de Roland-Garros, le 3 juin 2019.
Gaël Monfils, surclassé par Dominic Thiem en huitièmes de finale de Roland-Garros, le 3 juin 2019. — Philippe Lopez / AFP
  • Gaël Monfils n’a pas existé face à Dominic Thiem en huitièmes de finale de Roland-Garros.
  • Le n°17 à l’ATP assure pourtant ne pas avoir fait un mauvais match, tout en reconnaissant la supériorité de l’Autrichien, quatrième joueur mondial.
  • Pour Monfils, bientôt 33 ans, cette défaite écrasante est seulement « une étape » vers sa quête d’un succès en Grand Chelem.

A Roland-Garros,

La logique a été totalement respectée. Le 17e joueur mondial a perdu face au quatrième, ce lundi en huitièmes de finale de Roland-Garros. Mais les déclarations de Gaël Monfils, conjuguées à une première semaine plutôt emballante, avaient fait naître un espoir un peu fou : voir le dernier Français en lice rivaliser avec Dominic Thiem. Le score suffit à démontrer qu’il n’en a rien été : 6-4, 6-4, 6-2 en 1 h 48 minutes.

Après avoir éliminé le Japonais Daniel, puis Mannarino et Hoang, la Monf' a échoué à son premier examen sérieux. Merci, au revoir.

Le Parisien avait visiblement oublié de mettre le réveil (4-0 en 18 minutes) et ne s’en est jamais vraiment relevé. « Je n’ai pas fait un mauvais match, a-t-il pourtant assuré devant la presse. Mais je n’étais pas assez fort pour lui. » « Ce match montre qu’il y avait un gros écart entre lui et moi », a-t-il poursuivi.

Monfils a aussi délivré quelques phrases lunaires. « Je suis satisfait d’avoir réussi à rester dans ma filière. Il n’y a pas eu de gros écart dans mon attitude, dans mon jeu. C’est quelque chose qu’on avait décidé [avec son coach, Liam Smith] et j’ai réussi à le faire. »

Satisfait d’avoir respecté un plan de jeu qui n’a pas fonctionné

Très bien. Mais le numéro 1 français a par ailleurs indiqué que ce fameux plan de jeu n’avait pas fonctionné… « Je devais rester plus près de la ligne de fond de court pour ne pas subir sa puissance, mais j’ai donné beaucoup de balles neutres. » Sinon ? Il a convenu que son revers long de ligne n’avait pas fonctionné et qu’il avait été « inexistant à la volée ».

Apparemment, Monfils comptait aussi pas mal sur les fautes de Thiem. « On m’avait dit : "il a joué quatre sets, il fait des erreurs". Mais aujourd’hui, je les attends toujours. »

Sa quête de la fameuse grande victoire qui marquera sa carrière , en Grand Chelem si possible, est donc une nouvelle fois reportée sine die. Mais surtout pas abandonnée, à l’entendre.

« C’est juste une étape. C’est cool, c’est ce qui fait le sport, ce qui donne envie de se dépasser. J’ai la chance d’avoir de gros objectifs, j’essaie de bien travailler pour les réaliser. Il y a des difficultés énormes mais je suis prêt à les franchir une par une. Je n’ai pas passé la première, mais il y en aura d’autres. »

Après tout, Gaël Monfils fêtera seulement ses 33 ans le 1er septembre.