Copa America: Le Brésil va interdire l'entrée de son territoire aux hooligans étrangers

FOOTBALL Il y aura des systèmes de reconnaissance faciale utilisés dans les stades, également

20 Minutes avec AFP

— 

Le stade Maracana accueillera des matchs de la Copa America 2019 au Brésil.
Le stade Maracana accueillera des matchs de la Copa America 2019 au Brésil. — Soutello/AGIF/Shutterst/SIPA

Le Brésil va empêcher l'entrée sur son territoire de supporters de football étrangers violents pour la Copa America qui commence le mois prochain, a annoncé lundi le ministère de la Justice et de la Sécurité publique.

«Les agents de contrôle frontaliers et de l'immigration dans les ports, aéroports internationaux et passages terrestres empêcheront l'entrée sur le territoire national de tout étranger dont le nom apparaît sur les fichiers (...) comme "membre d'un groupe de fans impliqués dans des violences dans des stades" durant la Copa America de la Conmebol au Brésil», selon un décret ministériel publié au Journal officiel. Le décret a pris effet immédiatement, à un mois de la compétition prévue du 14 juin au 7 juillet.

Des systèmes de reconnaissance faciale dans les stades

D'après des responsables de la Conmebol cités par l'agence publique Agencia Brasil, des systèmes de reconnaissance faciale seront également utilisés dans les stades pour repérer les supporters posant des problèmes. La Copa America va se jouer dans cinq villes du Brésil: Belo Horizonte, Porto Alegre, Rio de Janeiro, Salvador et Sao Paulo.

Douze sélections y participent, dont dix du continent sud-américain (Brésil, Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Equateur, Paraguay, Pérou, Uruguay et Venezuela), ainsi que le Qatar et le Japon qui ont été invités. Le premier match opposera le Brésil à la Bolivie dans le stade de Morumbí, à Sao Paulo, et la finale est prévue au célèbre Maracana de Rio de Janeiro.