Liverpool-Barça: «Je n'ai même pas vu le quatrième but!»... Jurgen Klopp jubile après la qualification en finale

FOOTBALL Jurgen Klopp pensait que c'était impossible, alors ils l'ont fait 

W.P, avec AFP

— 

Jurgen Klopp et son sourire ultra-brite
Jurgen Klopp et son sourire ultra-brite — Robbie Stephenson/JMP/REX/SIPA

Imaginez un peu le truc. Remonter un handicap de trois buts en demi-finale de Ligue des champions contre le FC Barcelone avec Divock Origi et Alexander-Arnold dans le rôle des super-héros de Liverpool. Comme si Ant-Man et Rocket Raccoon se payaient Thanos à la fin d’Avengers sous les yeux ébahis d’Iron Man et Captain America. Forcément, ça vous marque un entraîneur.

« C’est une soirée spéciale. Gagner contre Barcelone, c’est l’une des choses plus dures du football. Rendre une performance comme ça sur le terrain, c’est incroyable. Je suis tellement fier d’être le manager de cette équipe. Je vais m’en rappeler toute ma vie, 100 % certain. Je ne sais pas si ça s’est déjà fait avant ou si ça se refera. Je n’ai même pas vu le quatrième but. J’ai juste vu le ballon dans le filet, c’était trop rapide. Du génie », a commenté l’Allemand, qui disputera sa troisième finale de C1 à la fin du mois, contre l’Ajax ou Tottenham.

Et de poursuivre. « Si je devais définir ce club, c’est un gros coeur. Le coeur du club a battu comme un fou. On a dû le ressentir dans le monde entier. Je suis heureux que les gens aient pu vivre cette expérience. Quand on travaille pour Dortmund, on n’imagine pas que l’on puisse avoir ça ailleurs. Si j’avais su que c’était comme ça ici, j’aurais sans doute accepté un plus petit contrat ! Je ne m’attendais pas à ça, c’est incroyable. A la fin de l’année dernière, on s’est dit qu’il fallait qu’on y retourne (en finale). On ne pouvait pas rester là-dessus. J’ai vu des larmes dans les yeux des gars. Ce que l’on ressent est incroyable. » Ça fout des frissons.