OGC Nice: Selon ses propriétaires, le club n'est pas à vendre

FOOTBALL Les actionnaires affirment chercher uniquement un associé

M.F. avec AFP

— 

Des supporters de l'OGC Nice. Illustration.
Des supporters de l'OGC Nice. Illustration. — B. Bebert - Sipa

« Nous n’avons pas pour objectif de vendre l’OGC Nice. » Face aux rumeurs de rachat, les propriétaires du club de Ligue 1 rassurent : ils affirment chercher uniquement un associé dans la firme Ineos, candidate au rachat.

Si les actionnaires sino-américains Chien Lee et Alex Zheng ont « effectivement rencontré des investisseurs potentiels », c’est « avec pour seule et unique hypothèse » de les voir « s’associer à nous pour accélérer encore le développement du club », ont-ils expliqué dans un communiqué diffusé sur le site du club.

Les discussions se poursuivent avec la famille Ratcliffe

Une des premières fortunes d’Angleterre, Jim Ratcliffe, patron d’Ineos, qui va prendre le contrôle de l’équipe cycliste Sky, tenante du Tour de France, avait fait connaître son intention de racheter le Gym. Le 5 avril dans Nice-Matin, son frère Robert Ratcliffe, en charge du dossier, avait révélé l’ambition du groupe pétrochimique de prendre le contrôle du club. Il avait notamment raconté que les actionnaires majoritaires (à 80 %) lui avaient fait visiter les installations du club.

« Il est regrettable que cette noble attention (trouver des partenaires) puisse être aujourd’hui détournée de sa finalité et de laisser entendre en petit comité que nous avons deux paroles », ont soutenu Lee et Zheng dans leur communiqué. Selon plusieurs sources, des discussions se poursuivent avec la famille Ratcliffe.

« Vendez et cassez-vous »

De leur côté, les influents ultras de la Populaire Sud ont affiché jeudi leur soutien au projet d’achat du milliardaire britannique dans un communiqué conclu par: «Vendez et cassez-vous», adressé aux actuels actionnaires majoritaires.

« Notre position n’a jamais varié et ne variera pas. Nous avons tenu le même discours à Christian Estrosi (maire de Nice), à Robert Ratcliffe ainsi qu’aux représentants de la Populaire Sud. Notre engagement est sur le long terme », ont assuré Chien Lee, également président du conseil de surveillance, et Alex Zheng.

Ce dimanche 15h à l’Allianz Riviera, Nice, huitième de Ligue 1 et qui conserve le mince espoir d’être européen la saison prochaine, reçoit Guingamp, dernier, pour un match entre les deux plus mauvaises attaques de la Ligue 1, pour la 34e journée.