Nice: «Je n’aime pas du tout nager en mer», Charlotte Bonnet évoque sa relation avec sa ville

NATATION « 20 Minutes » a demandé à la nageuse niçoise de choisir entre piscine et plage, mer et montagne, Christian Estrosi et Eric Ciotti (entre autres)

Mathilde Frénois

— 

La Française Charlotte Bonnet après les demi-finales du 200m nage libre à Rio, le 8 août 2016.
La Française Charlotte Bonnet après les demi-finales du 200m nage libre à Rio, le 8 août 2016. — Odd Andersen / AFP

Elle n’aime ni nager dans la mer, ni dévaler les pentes sur ses skis. Bizarre pour une Niçoise. Pourtant, Charlotte Bonnet vit dans la capitale azuréenne. Et elle vit bien ! C’est ici que la nageuse s’entraîne, notamment pour les championnats de France qui viennent de commencer. Elle tentera de rafler le plus de médailles jusqu’à dimanche. Mais alors, quelle relation entretient Charlotte Bonnet avec sa ville de Nice ? 20 Minutes lui a demandé de faire des choix cornéliens.

Plage ou piscine ?

Piscine ! Je n’aime pas du tout nager en mer. J’ai peur. Je pense que j’ai vu trop de films quand j’étais petite. D’un côté ça me passionne de voir des requins et des bêtes aquatiques. Mais ça me fait vraiment flipper. En vacances je peux me baigner, mais il faut que l’eau soit vraiment transparente. Je vais à dix mètres, pas plus loin !

Promenade des Anglais ou Saint-Jean-Cap-Ferrat ?

Saint-Jean-Cap-Ferrat. C’est plus nature. La prom’, c’est sympa aussi, mais plus pour se balader. Et les galets c’est moins confortable.

Mer ou montagne ?

Bord de mer. J’ai vécu dix ans en Bretagne donc près de la mer. Et puis le ski, j’y suis allée (début mars) pour la deuxième fois de ma vie donc je ne suis pas encore à l’aise sur les planches.

Pissaladière ou pan bagnat ?

La pissaladière mais sans les anchois ! C’est la spécialité niçoise qui se rapproche le plus d’une pizza. Comme j’adore les pizzas, c’est pissaladière simple pour moi.

Carnaval ou bataille des fleurs ?

Je suis allée au Carnaval la première année que je suis arrivée à Nice. Donc ça date un petit peu. Je me suis installée ici il y a huit ans. C’était génial mais je ne m’étais pas déguisée (rire). Depuis, je n’y suis pas retournée par manque de temps.

Beach-volley ou pétanque ?

Le beach. J’en fais en famille quand je suis en vacances. Mon cousin fait du volley à un bon niveau. La pétanque non : ça ne bouge pas assez.

Mado la Niçoise ou Michèle Laroque ?

Michèle Laroque, je l’ai rencontrée aux Victoires du sport. C’est quelqu’un que j’adore. Je la trouve super autant en comédienne quand elle tourne dans des films qu’humoriste. Les sketchs avec Pierre Palmade, on les connaît tous. C’est à voir ou à revoir.

Christian Estrosi ou Eric Ciotti ?

Estrosi a fait pleins de choses pour le sport en général. Et beaucoup pour nous en tant que sportifs : un internat pour le foot, l’Allianz Riviera, notre bassin en 2015. Je me retrouve dans les valeurs qu’il défend. Estrosi du coup.