PSG-Manchester: «Le bras n'était pas proche du corps», l'UEFA justifie le penalty sur la main de Kimpembe

FOOTBALL Comme après chaque semaine de compétition européenne, l'UEFA revient sur les différentes utlisations du VAR

J.L.

— 

L'arbitre Skomina visualise la main de Kimpembe lors du match entre le PSG et Manchester United
L'arbitre Skomina visualise la main de Kimpembe lors du match entre le PSG et Manchester United — Kieran McManus/BPI/Shut/SIPA

C’est la décision qui va hanter les nuits parisiennes pendant une bonne saison, c’est-à-dire jusqu’à la prochaine sortie de route improbable en Ligue des champions. Conformément à ses vœux de transparence sur l’introduction du VAR en Coupe d’Europe, l’UEFA a rendu son rapport hebdomadaire sur les différentes utilisations de l’assistance vidéos lors des matchs de la semaine en C1. Au menu, évidemment, le penalty sifflé contre le PSG pour une main que pas grand monde n’aurait sifflé au premier abord.

« A la suite de cet examen, l’arbitre a confirmé le fait que la distance parcourue par le ballon n’était pas courte et que l’impact ne pouvait pas, par conséquent, être inattendu. Le bras du défenseur n’était pas proche du corps, ce qui a agrandi la surface d’opposition au ballon et provoqué son blocage en direction du but. L’arbitre, en conséquence, a accordé un penalty.​ » Une interprétation comme une autre, même si les interprétations ne servent pas souvent les intérêts parisiens en Ligue des champions.