PSG-Manchester United: «Jamais de la vie il n'y a penalty», même les Anglais n'en reviennent pas

FOOTBALL Michael Owen et Rio Ferdinand, deux anciens joueurs de MU, ne comprennent pas la décision de l'arbitre

N.C.

— 

L'action où Kimpembe touche le ballon de la main, permettant à Manchester United de marquer sur penalty et se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions.
L'action où Kimpembe touche le ballon de la main, permettant à Manchester United de marquer sur penalty et se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions. — Kieran McManus/BPI/REX/Shutterstock/SIP

En voilà deux qu’on ne peut pas taxer de corporatisme. Consultants pour la chaîne BT Sports, les deux anciens joueurs de Manchester United Rio Ferdinand et Michael Owen ont fait part de leur incompréhension sur le penalty qui a permis au club anglais de se qualifier sur la pelouse du PSG, mercredi soir. Sur le plateau de la chaîne britannique, ils ont décortiqué l’action, et leur jugement est sans appel.

« Je sais qu’il y aura des gens pour dire que c’était penalty, mais pour moi jamais de la vie ("not in a million years", en VO) il n’y a penalty, estime Owen. Il [Kimpembe] a le dos tourné, et son bras n’est pas dans une position non naturelle. »

Ancien défenseur, Ferdinand sait que le Parisien ne pouvait pas faire autrement que sauter de cette manière. « On ne peut pas sauter les mains dans le dos. Si tu arrives vers moi, que je suis à 5 mètres et que je dois garder mes mains baissées, tu as un avantage. Ce n’est pas juste. J’aime qu’il y ait eu main, mais je ne le comprends pas. Les règles sont mauvaises. »

Un fossé entre les ex-footballeurs et les arbitres

Michael Owen met ensuite des mots sur ce que tout le monde ressent avec l’introduction du VAR dans le football. Cet éternel débat entre la loi et l’esprit de la loi, le fait brut et l’interprétation que l’arbitre peut en faire. Le recours à la vidéo annihile de fait toute possibilité de se placer dans l’esprit du jeu. « Dès que la vidéo a été demandée, on a su qu’il y allait avoir penalty, dit l’ancien Ballon d'Or. Ce qu’il ressort du VAR, c’est que tous les ex-footballeurs vont dire qu’il n’y a pas penalty, alors que tous les arbitres vont dire qu’il se siffle. Il y a un énorme fossé et c’est un problème. »

Les médias anglais, dans leur une du matin, ont également souligné le petit miracle

La une du Daily Star après le miracle mancunien à Paris.
La une du Daily Star après le miracle mancunien à Paris. - Daily Star