Real Madrid-Ajax: «On ne peut pas gagner la Ligue des champions toute la vie», les Madrilènes ne nient pas la fin de cycle

FOOTBALL Le triple tenant du titre a été humilié sur son terrain par la jeunesse hollandaise

J.L. avec AFP

— 

Benzema et Bale n'ont pas pu sauver le Real face à l'Ajax.
Benzema et Bale n'ont pas pu sauver le Real face à l'Ajax. — REX/Shutterstock/SIPA

Après 1.000 jours de règne en Europe, le Real est tombé de son trône la tête en avant. Une fin de règne brutale, pour couronner l'une des pires semaines de l'histoire madrilène, avec deux défaites dans le clasico et une élimination précoce en Ligue des champions à la maison. L’insolence de la talentueuse jeunesse hollandaise a fait exploser le triple tenant du titre.

« Il faut féliciter l’Ajax qui a réussi un match quasi parfait pour nous éjecter d’une compétition dont nous rêvons chaque année, a reconnu Nacho. Nous sommes les rois de la Ligue des champions et on se souviendra de ce que nous avons accompli au fil des années. Pour nous, c’est une soirée très dure. Cette équipe était habituée à jouer des finales mais c’est un moment difficile. On ne peut pas gagner des Ligues des champions toute la vie. Qu’est-ce qu’on peut dire ? C’est compliqué. Le football est très facile quand on soulève des trophées mais maintenant, il faut relever la tête. »

 

Cela s’annonce compliqué en championnat, où le Real, largué depuis longtemps, devra surtout faire en sorte de rester dans le quatuor de tête pour disputer la prochaine Ligue des champions. Ce sera évidemment sans Santiago Solari, qui ne doit pas se faire d’illusions sur son futur au poste d’entraîneur, même s’il a tenté de donner le change, à chaud :

« Je n’ai pas accepté de venir et d’assumer ce rôle dans un moment si difficile pour le club pour finalement jeter l’éponge aujourd’hui. C’est à vous d’avoir une opinion. Moi, je suis ici pour travailler et donner le meilleur de moi-même et de mes joueurs. »