Mort d'Emiliano Sala: Le corps du footballeur est arrivé en Argentine

FOOTBALL Une cérémonie d'hommage est prévue samedi

N.C. avec AFP

— 

Hommage à Emiliano Sala avant le match BATE Borisov-Arsenal, en Ligue Europa, le 14 février 2019.
Hommage à Emiliano Sala avant le match BATE Borisov-Arsenal, en Ligue Europa, le 14 février 2019. — Michael Zemanek/BPI/REX/Shutterstock/SIPA

Le corps du footballeur argentin Emiliano Sala, mort dans un accident d'avion, est arrivé vendredi à Buenos Aires. Il sera ensuite transporté vers son village de Progreso, qui l'attend pour lui rendre un dernier homage.

Le vol régulier de la compagnie British Airways qui transportait le joueur qui venait d'être transféré à Cardiff s'est posé vers 09h00 à l'aéroport de Buenos Aires. Là un fourgon funéraire l'attendait pour la conduire dans un premier temps aux pompes funèbres de Santa Fe, la capitale provinciale, avant d'être remise à la famille samedi matin.

«C'est un jour tristement historique pour Progreso. Nous n'aurions jamais imaginé, nous sommes encore en état de choc», confie à l'AFP Daniel Ribero, le président du club de football San Martin de Progreso, où Sala a joué pendant dix ans.

Après l'identification formelle du corps du footballeur argentin, extirpé de l'épave de l'avion qui s'est abîmé dans la Manche, les autorités britanniques ont donné leur feu vert à la restitution du corps à la famille.

Ce n'est que samedi matin à 07h00 que commencera la veillée d'Emiliano Sala à Progreso, village de la Pampa aux pelouses impeccables, cerné de champs de soja. La plupart des 3.000 habitants iront déposer une fleur sur le cercueil de leur héros, qui a joué pour le club local, San Martin.

L'hommage est prévu dans le gymnase du club, où Sala revenait à chacune de ses visites à Progreso. «La dernière fois qu'il est venu, pendant le Mondial en Russie, il nous a demandé la permission pour venir partager notre «asado» (barbecue) au club...», raconte Daniel Ribero, admiratif de la simplicité du joueur.

«Il n'a jamais oublié d'où il venait. Il aurait pu choisir d'autres destinations dans le monde, mais il revenait chaque fois qu'il pouvait à Progreso», ajoute-t-il. Le corps de ce garçon timide et adoré à Progreso sera transporté samedi vers un funérarium de Santa Fe, où il sera incinéré.