Juve: Zidane marchait à la créatine

© 20 minutes
— 

Zinédine Zidane a répondu hier à la convocation du tribunal de Turin. Actuellement blessé à la cuisse et donc libre de rallier l’Italie, la star du Real Madrid a apporté son éclairage sur les pratiques de la Juventus Turin, dont deux dirigeants sont accusés d’avoir administré des produits dopants de 1994 à 1998. Comme il l’avait déjà reconnu en 1999, lors d’une déposition devant le procureur du parquet de Turin, Zidane a confirmé avoir eu recours à la créatine. « J’en ai pris seulement quand je jouais à la Juventus. Cela ne m’était jamais arrivé auparavant en France, ni maintenant en Espagne », a-t-il déclaré. Avant lui, d’autres grands champions tricolores (Didier Deschamps, Jeannie Longo, Mary Pierce notamment) avaient admis faire usage de la créatine, un acide aminé permettant d’accroître la masse musculaire. Interdit en France, mais en vente libre en Italie ou en Grande-Bretagne, ce produit ne figure pas sur la liste des substances interdites par le Comité international olympique (CIO). Pourtant, selon certains spécialistes, la créatine servirait surtout à masquer d’autres produits illicites. Zidane a également confirmé avoir subi des injections de vitamines prescrites par l’un des deux prévenus, le Dr Riccardo Agricola. « J’en avais besoin pour disputer 70 matchs par an », a précisé « Zizou », l’un des nombreux témoins d’un procès qui pourrait se conclure seulement en juin prochain. Sébastien Bordas

enquête Le juge Guariniello avait ouvert une enquête en juillet 1998 après les déclarations de Zdemek Zeman, le coach de l’AS Rome, sur « l’impressionnante masse musculaire des joueurs de la Juve ».