Laval: Bras d'honneur, échanges houleux et insultes... François Ciccolini se fait limoger par le Stade Lavallois

FOOTBALL Ce n’est pas la première fois que l’entraîneur corse se fait remarquer pour son comportement inapproprié

A.L.G. avec AFP

— 

François Ciccolini n'est plus l'entraîneur du Stade Lavallois.
François Ciccolini n'est plus l'entraîneur du Stade Lavallois. — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

C’est la fin du voyage pour François Ciccolini du côté du Stade Lavallois. Vendredi, au terme d’un match à rebondissements remporté 4 à 3 contre Drancy, dernier de la troisième division du football français, l’entraîneur corse avait adressé trois bras d’honneur vers des spectateurs ayant réclamé sa démission pendant la rencontre. Il avait ensuite eu un accrochage verbal au bord du terrain et proféré des insultes dans les couloirs menant aux vestiaires.

Les coups de sang du Corse ne datent pas d’hier. Déjà en août, la commission de discipline de la FFF l’avait suspendu cinq mois dont trois ferme pour des menaces à l’encontre d’un journaliste radio qui l’interrogeait sur ses choix tactiques après une défaite à Boulogne, lors de la 2e journée. A l’époque 20 Minutes avait eu en sa possession l'échange sonore entre l’ancien coach bastiais et notre confrère de France Bleu Mayenne.

Les menaces contre un journaliste

« Peut-être que je vais te frapper la tête par terre (…) J’ai ce qu’il faut, je vais te frapper d’un coup de crosse à la tête », avait-il notamment proféré. Le club avait minimisé l’affaire en évoquant une question hors du « cadre protocolaire (…) ressentie comme une agression directe et une défiance au professionnalisme de l’ensemble du staff ». Le technicien corse, qui avait fini par présenter des excuses, était déjà connu pour ses paroles provocatrices à l’issue d’un Lyon-Bastia tendu en novembre 2016.

« Après, il va falloir venir chez nous. Il ne faut pas avoir la grippe. Quand il faudra venir à Bastia, il ne faudra pas avoir la grippe, ni la gastro. Parce que cela va se régler comme d’habitude, comme des hommes, comme des Corses », avait-il lâché en conférence de presse. A nouveau limogé, le coach corse sera remplacé par son adjoint Pascal Braud, selon une information de France Bleu Mayenne.