Equipe de France: «Merci, j'adore Mykonos», quand Rami répond n'importe quoi à la présidente croate après la finale

FOOTBALL Pas une minute de jeu mais les meilleures punchlines de la Coupe du monde, merci Adil...

J.L.

— 

Adil Rami en conférence de presse à Istra, le 4 juillet 2018.
Adil Rami en conférence de presse à Istra, le 4 juillet 2018. — David Vincent/AP/SIPA

On doit vous confesser qu’on n’a pas eu le courage de regarder un énième documentaire sur la victoire de l’équipe de France lors du dernier Mondial. Mais de ce qu'on a lu sur le film 2e étoile, diffusé mercredi soir sur TF1 et suivi par plus de 3 millions de personnes, on a raté une belle occasion de retomber dans la nostalgie six mois après le titre de l’équipe de France en Russie. Ainsi qu’une punchline mémorable d’Adil Rami, lâchée face caméra dans un des nombreux entretiens obtenus par Fred Calenge. Cela se passe dans les vestiaires des Bleus, quelques minutes après la finale victorieuse (4-2)​, quand la présidente de la Croatie vient féliciter les joueurs de Didier Deschamps. La suite, by Adil Rami Dubosc.

« La présidente de la Croatie me regarde et me dit : "Nice moustache. Et moi, je lui dit : "J’adore Mykonos !". Je ne sais pas pourquoi je confonds toujours la Grèce et la Croatie. Elle n’a rien dit, elle a dit merci et elle est partie. Et là, Olivier Giroud me regarde et me dit : "T’es con ou quoi ? ! Mykonos, c’est en Grèce !" Et je lui ai dit : "Ah, je ne sais plus". C’est pas grave, je suis champion du monde ! [rires] »