Rentrée tendue pour les joueurs du Paris-SG

Romain Scotto

— 

Le Paris SG a vécu un lundi de folie: le président Alain Cayzac a remis sa démission et le patron de presse Michel Moulin a été nommé conseiller sportif, tandis que des supporters ont conspué Paul Le Guen, toujours entraîneur, et ses joueurs à l'entraînement.
Le Paris SG a vécu un lundi de folie: le président Alain Cayzac a remis sa démission et le patron de presse Michel Moulin a été nommé conseiller sportif, tandis que des supporters ont conspué Paul Le Guen, toujours entraîneur, et ses joueurs à l'entraînement. — Jacques Demarthon AFP
La plaie est encore à vif, les souvenirs pas vraiment effacés. Pour les supporters du Paris-SG, ce ne sont pas les sept semaines de trêve estivale qui ont gommé la 16e place et les turbulences de la saison passée. Lundi matin, pour la reprise de l’entraînement, les joueurs du club s’attendaient peut-être à un comité d’accueil plus chaleureux, au Camp des Loges.

Postés à l’entrée du camp d’entraînement, une trentaine de supporters du club a célébré le retour de vacances des joueurs et dirigeants parisiens en leur lançant un message clair, placardé sur une banderole: «Abonnements exorbitants, recrutement inexistant, vous nous prenez pour des cons.» Pour l’un des représentants des Lutèce Falco, «le public est exaspéré et il faut que ça change. On ressent un sentiment de souffrance. La France s’est foutue de notre gueule. Voilà pourquoi on est à fleur de peau.»

Diané et Souza absents

La seule arrivée de Guillaume Hoarau, en provenance du Havre, dans le groupe de Paul Le Guen est loin de contenter certains supporters. «Ce recrutement n’est pas clair. Ce qu’on veut, c’est que Sébastien Bazin (le directeur Europe de Colony Capital, l’un des actionnaires du club) sorte le carnet de chèque pour que le PSG retrouve son lustre. On en a marre de passer pour des peintres. On n’est quand même pas n’importe où ici.»

Les supporters avertis ont noté les retours dans le groupe de Sammy Traoré, visiblement ravi de trottiner au côté de Jérôme Rothen, mais aussi Albert Baning et Fabrice Pancrate, prêtés à d’autres clubs la saison dernière.

Parmi les quatre absents recensés par le staff lundi matin, Mabiala et Mulumbu, retenus avec la sélection congolaise, étaient excusés. En revanche, Diané et Souza n'étaient pas sur la pelouse ensoleillée du camp des Loges, au bord de laquelle le nouveau président du club a pointé le bout de son nez. Charles Villeneuve sait désormais que cette saison débute dans un climat aussi tendu que la précédente. Il s’en serait bien passé.