Coupe de la Ligue: Paris s'en sort à l'arraché à Orléans et file en quarts (1-2)

FOOTBALL Paris est invaincu dans l'épreuve depuis 2013

J.L.

— 

Cavani a inscrit le premier but parisien.
Cavani a inscrit le premier but parisien. — AFP

ORLEANS-PSG 1-2

Cavani 41e, Diaby 81e

Lopy 70e

Terminé à Orléans. Match super sympa franchement, avec une équipe d'Orléans qui a joué les yeux dans les yeux. Ca aurait presque mérité d'aller jusqu'au bout à 1-1. Dommage, dommage, c'était le bon moment pour jouer le PSG. Allez on livera la suite des 8es demain, bonne soirée tout le monde !

93e: MAIS QUELLLE FIN DE MATCH MES AIEUX !!! Orléans à deux doigts d'égaliser sur le dernier corner du match avant gardien et tout dans la surface, et sur le contre, un défenseur d'Orléans sauve le coup sur sa ligne alors que Mbappé avait remonté tout le terrain sans gardien enf ace. Magique. 

91e: AHAHAH Kylian qui m'écoute et qui pique son ballon sauf que le gardien n'avait bougé. Lol. Une minute de suspense en plus. 

88e: Le centre de Ziani dégagé à l'arrache totale. Orléans fait plaisir à voir sur cette fin de match. Tout le monde devant et Dieu pour tous. 

86e; Arpino tente de faire comme son pote Lopy. Avec moins de succès. Sa bastosse du droit s'envoler dans la Loire. 

83e: Orléans pas abattu pour autant. Deux corners successifs sur la cage de Buffon mais pas très bien tirés par Ziani. Il y a encore la place, franchement. 

81eOH DIABYYYYYYYYYYYYYYYYYY. Ce que je vous disais. Paris avait le ballon sans rien en faire et le gamin a planté tout le monde au démarrage, avec un peu de réussite au passage (deux petits ponts). Le PSG s'en sort bien. 2-1. 

76e: Tuchel lance DIaby dans le bourbier du Marakana du Loiret. C'est pas Neymar mais attention au gamin, il a des chevaux sous le capot

74e: Mon dieu Ziani qui se trompe de côté sur un contre à 4 contre 3. Paris est sur un fil. Face à une Ligue 2. Oui oui. 

72e: Alors là c'est assez fou. Sachant qu'il n'y a plus de prolongations en Coupe de la Ligue, ça veut dire qu'Orléans a un gros quart d'heure à tenir à peine pour les tirs au but. 

70e: IL SUFFISAIT DE LE DIIIIIIIIIIIIIIIIIIRE !!!!! Lopy fusille Buffon depuis l'entrée de la surface !!!!!!! Nkunlu se plante sur la relance et derrière c'est la foudre qui tombe sur Gigi. 1-1

68e: Orléans ne voit plus le ballon depuis un long moment. Mais tant que le PSG reste à portée de fusil, un malentendu est toujours possible sur un coup-franc, un corner, une frappe déviée, n'importe quoi.

64e; Mbappé n'a qu'un défaut, c'est qu'il ne pense jamais à piquer devant le but. Mais ça viendra avec le temps; Renault préserve encore le suspense. 

61e: Rabiot rentre sous une ovatipon du tonnerre. Nan je déconne c'est Mbappé. 

58eBERNAAAAAAAAAAT !!! Toujours dans les bons coups le petit Espagnol. Renault sauve le coup pour cette fois, mais c'était juste. 

55e: Aïe aïe aïe la cheville gauche d'Angelito qui se plante dans la pelouse. Il va pas revenir sur le terrain l'Argentin. Et je peux vous annoncer sans prendre trop de risques qu'on le verra pas avant la reprise. 

50e: Le PSG est reparti beaucoup trop fort, j'étais pas prêt. Toujours pas compris comment ils n'a pas marqué sur un ce séjour de trois minutes en chaise longue dans la surface adverse. 

47e: On est repartis à Orléans, avec la sortie d'Orléans, qui souffre d'une bonne vieille lombalgie de papy. Buffon fait donc son entrée, espérons que ses vieux os tiennent le coup. 

Mi-temps au stade de la Source. Douche froide pour Orléans qui a bien négocié son affaire, mais il aura suffi d'une accélération de Di Maria pour que Paris passe devant. A tout de suite. 

41eLE PION D'EDI !!!!! Ultra cruel pour Orléans puisque c'est la première fois que Di Maria réalise un bon décalage. Cavani termine par un petit lob soyeux. 1-0

39e; ENcore plus lent Nkunku sur ton centre stp. Pour être sûr que Bouby a le temps de revenir. Dommage, Cavani avait enfin réussi une déviation utile. 

36e: Couillu ce que fait la défense orléanaise à s'aligner à 30 mètres de ses buts sans sourciller. Cavani et Chupa Chups chopés par la patrouille à tour de rôle

33e: Mais tellement. Des claques qui se perdent parfois pour Angel

 

29e: La grande question de ce match? A quel moment Tuchel va envoyer  Mbappé jouer au bowling dans la surface orléanaise pour arrêter la plaisanterie. 

24e: Le nombre de situation pour Orléans c'est dingue. Mais trop de maladresse dans le geste final

21e; CADRE LA MON PETIT KARIM !!! Encore un joli mouvement de la team Orléans. Mais Ziani manque son exter qui ne revient pas assez vers le but d'Alphonse. 

18e: Ca commence à se préciser niveau Fort Alamo sur les cages orléanaises; Mais pas vraiment de frayeur pour le moment en dehors d'une frappe de Nkunlu dégagés aux six mètres; 

14e: Pour vous donner une idée, Orléans c'est milieu de tableau de L2, avec quatre défaites sur les cinq derniers matchs. Mais ça joue mieux que Manchester United sur ce premier quart d'heure. 

10eOH LE TALLEC !!! Orléans régale en transition je vous dis pas. Le centre de Cissokho est un bonbon mais il aurait fallu le Le tallec des champions du monde U17 pour la mettre au fond. 

7e: Pendant ce temps en coupe de la Ligue anglaise, De Bruyne....

 

4e: Quand même omis de vous dire que renault avait aussi sorti une bonne frappe de Chupa Chups. 

3e: Et ben vous allez pas me croire mais gros début de match orléanais. Ca durera ce que ça durera mais c'est une agréable surprise

1eALLEZ ON EST PARTIS LES MINUTOS !!!

20h15: Pour ceux qui se poseraient la question. Rabiot n'est pas dans le groupe après que le club a annoncé officiellement qu'il ne resignerait pas. 

 

20h14: Côté orléanais, on retrouvera avec joie Anthony Le Tallec et Karim Ziani

 

20h10: Salut la compagnie, on a encore pas mal de temps avant le coup d'envoi mais je vous donne les compos avant de manger. Tuchel ne prend pas ce match à la légère. Grosse équipe de départ. 

 

 

Une petite formalité avant des vacances bien méritées, même s'il restera un match de championnat à jouer samedi. Toujours invaincu en L1, et enfin convaincant sur le plan européen en attendant Manchester United en 8e de finale de C1, le PSG entame une nouvelle campagne de Coupe de la Ligue dans la peau du tenant du titre. Cela fait maintenant cinq ans que les Parisiens exécutent leurs adversaires un à un dans l'épreuve, et on voit mal Orléans être le premier à faire tomber le mastodonte depuis 2013. Mais avant de voir Paris en mettre cinq, contentons-nous déjà du plaisir de revoir certains stars oubliées de notre championnat, comme Karim Ziani et Anthony Le Tallec, parti exercer leurs talents en L2.