Natation: Après deux ans de pause, Florent Manaudou replonge et impressionne... «C'est inspirant et injuste!»

NATATION Désormais handballeur, Florent Manaudou n’a pas perdu ses qualités dans l’eau…

Jean Saint-Marc

— 

Florent Manaudou a participé à sa première compétition de natation en deux ans.
Florent Manaudou a participé à sa première compétition de natation en deux ans. — Niviere / SIPA (archives)
  • Florent Manaudou a signé un impressionnant chrono (20.62) sur 50 mètres nage libre, aux Interclubs, avec le Cercle des nageurs de Marseille.
  • De quoi relancer le débat sur son éventuel retour dans les bassins ? Désormais handballeur, Florent Manaudou reste silencieux sur le sujet.

Les Interclubs, « c’est un jeu Ravensburger. » La formule est de Romain Barnier, pour qualifier une compèt’ accessible « de 7 à 77 ans. » La tradition est en effet d’y aligner de vieux nageurs/jeunes retraités. Ou un néo-handballeur, dans le cas du Cercle des nageurs de Marseille, qui a remporté dimanche le relais 10 x 50 mètres nage libre grâce à un certain… Florent Manaudou.

« Ce qu’il a fait, c’est très inspirant et un peu injuste, reprend Romain Barnier. Pour des athlètes qui s’entraînent toute l’année, se faire battre par quelqu’un qui n’a pas fait un seul entraînement en deux ans… C’est cruel ! » Mehdy Metella, par exemple, n’a que moyennement apprécié la leçon de natation : « Pour Florent, c’était une compétition décontractée, il était là pour s’amuser. Alors que moi, j’avais la gorge serrée… J’avais bien les boules de ne pas avoir atteint le chrono fixé par mon entraîneur ! »

Pendant ce temps, Manaudou s’amusait : « C’était cool d’être avec les potes, c’était marrant », a-t-il glissé en sortant du bassin. Depuis, il refuse toutes les demandes d’interview. « A chaque fois qu’il parle dans la presse, il reçoit des dizaines de messages, des gens qui lui mettent la pression pour qu’il reprenne la natation », explique un proche. Sa prestation de dimanche donne en effet des idées à ceux qui veulent le voir replonger. Romain Barnier, son ancien entraîneur, serait «très surpris de le voir changer d’avis.» Mais si c’était le cas, la mayonnaise prendrait, estime-t-il :

S’il voulait redevenir performant, il le serait forcément. Il reviendrait même avec de nouvelles armes ! Avec le handball, il a progressé sur les jambes, il a de nouvelles qualités athlétiques. Il pousse plus fort sur le plot, fait des ondulations plus puissantes, pousse plus fort dans le virage ! »

Si au Cercle des nageurs, « tout le monde veut le revoir dans les bassins », Florent Manaudou, lui, entretient le suspense. « J’ai envie de gagner les JO-2024 à Paris, c’est le rêve de tout athlète ! Mais je ne suis pas sûr d’avoir envie de m’entraîner pour ça », nous confiait-il en janvier dernier. Les quelques secondes passées dans l’eau dimanche peuvent-elles le faire changer d’avis ?

 

Le Cercle des nageurs très ambitieux aux championnats de France

Les dirigeants du Cercle des nageurs de Marseille sont très ambitieux à 48 heures des championnats de France. « On peut faire entre 10 et 15 médailles et remporter entre cinq et sept titres », estime le directeur sportif Romain Barnier. Les trois plus gros poissons du CNM, Mehdy Metella, Oussama Sahnoune et Mathilde Cini ne seront toutefois pas à 100% : ils préparent les championnats du monde, qui débutent dans trois semaines.