Ligue 2 : La semaine où tout a basculé au club de Valenciennes prêt à être racheté par le groupe Partouche

FOOTBALL Le président Eddy Zdziech, contesté de toutes parts, est ouvert à la discussion. Patrick Partouche est intéressé par une reprise. Ne reste plus qu'à négocier...

Francois Launay

— 

Les supporters du VAFC ne supportent plus la situation de leur équipe.
Les supporters du VAFC ne supportent plus la situation de leur équipe. — M.Libert / 20 Minutes
  • Le groupe de casinos Partouche est intéressé par la reprise de VA; 
  • Président depuis quatre ans mais contesté de toutes parts, Eddy Zdziech est ouvert à une vente du club. 
  • Mais les négociations ne s'annoncent pas forcément évidentes dans ce dossier très politique. 

En six jours, tout a changé. Alors que la semaine dernière, rien ne laissait présager une vente imminente du VAFC, les choses se sont accélérées en quelques jours. Au point qu’Eddy Zdziech, président du club depuis quatre ans, serait désormais disposé à passer la main. Grand favori pour la reprise :  Patrick Partouche. Le patron des casinos a annoncé sa volonté de reprendre le club. Si rien n’est encore fait, l’avenir de VA s’est sans doute joué en six jours sur lesquels 20 Minutes revient en détail

Mercredi 12 septembre : la réunion qui change tout

Réclamée depuis des mois par les différents groupes de supporters, une rencontre entre les fans et les dirigeants a enfin lieu. Au menu du jour et des interrogations des passionnés de VA : des interrogations sur le projet d’Eddy Zdziech, le président actuel. Depuis la descente en Ligue 2, le club ne figure jamais dans la première partie de tableau. Un manque d’ambitions qui exaspère nombre de fans. Sauf que rien ne se passe vraiment comme prévu comme le raconte Hypo, membre d’un Projet pour VA, réunion de cinq groupes de supporters du club.

« On est allé à la réunion pour connaître le projet de Monsieur Zdziech, qu’on a toujours soutenu depuis quatre ans. Mais en arrivant, on a vu que c’était en fait une table ronde où plein d’intervenants du secteur sportif ont parlé chacun à leur tour. Sauf qu’on n’était pas venus pour ça. On voulait savoir quel était le projet du club sachant qu’il y a trois ans, le président avait annoncé dans la presse que VA viserait la Ligue 1 en 2018. Mais ça n’a pas plu aux dirigeants qui ont dit qu’on avait saboté la réunion. On a quand même réussi à savoir que le projet était de continuer à vendre nos meilleurs joueurs pour investir », raconte le supporter.

Jeudi 13 septembre : Le compte-rendu des supporters

Publié sur les réseaux sociaux et les forums de supporters, le compte-rendu de la réunion, riche d’enseignements, revient sur le déroulé précis des faits. On y apprend notamment que la fin de la rencontre a été très tendue. En aparté, Eddy Zdziech a eu une explication de texte sévère avec l’un des porte-parole des supporters. De quoi élargir encore un peu plus le fossé entre dirigeants et supporters.

On découvre aussi et surtout que les supporters ont demandé à Eddy Zdziech si Patrick Partouche, qui a investi 1, 5 millions d’euros dans les caisses du club en 2016, était intéressé par le rachat du VAFC. « Non », leur répond alors le président actuel. Une phrase qui va avoir de grosses conséquences.

Vendredi 14 septembre : Visite de Borloo et tweet de Partouche

Ex-maire de la ville et ancien président du VAFC, Jean-Louis Borloo est invité à Valenciennes dans le cadre d’un déjeuner organisé par des chefs d’entreprise de l’arrondissement. 400 personnes s’y rendent dont un certain Eddy Zdziech qui a retardé exprès son départ pour Grenoble où VA se déplace pour le compte de la 7e journée de Ligue 2.

Hasard ou coïncidence, quasiment au moment où le repas se déroule avec Borloo, Patrick Partouche décide de sortir du bois. Dans un tweet, le président du groupe de casinos, assure que, contrairement à ce qu’a déclaré Eddy Zdziech aux supporters, il est bien intéressé par un rachat du club en cas de vente. La banque a sauté et la machine est lancée. Elle ne s’arrêtera plus.

Samedi 15 septembre : Réunion avec les actionnaires

Sonné par la réponse inattendue de Partouche, le président de VA encaisse la nouvelle à Grenoble où VA s’incline 4-2, un cinquième match d’affilée sans victoire en Ligue 2. Eddy Zdziech se réunit samedi avec les autres actionnaires du club. Après discussion, il annonce lundi dans un communiqué sur le site qu’il n’est pas insensible à cet appel du pied.

Mardi 18 septembre : Oui à la vente mais non à la braderie

Mardi matin, Eddy Zdziech s’en va rencontrer les joueurs du club pour leur annoncer, ému aux larmes, qu’il était prêt à vendre le club. Sauf que rien n’est encore fait. Originaire de la région, Patrick Partouche est clairement soutenu par le pouvoir politique pour reprendre VA. Mais le président actuel n’est pas forcément prêt à courber l’échine rapidement après avoir épuré pendant quatre ans les comptes d’un club lourdement endetté après sa descente en 2014.

Eddy Zdziech et les autres actionnaires de VA assurent avoir investi six millions d’euros dans les caisses du club depuis leur arrivée. Un prix minimum pour la vente du club. Les semaines qui viennent pourraient être riches en rebondissements en coulisses. En attendant, côté sportif, VA s’apprête à recevoir le Red Star vendredi dans une drôle d’ambiance…