Une défaite suspecte. Lors du premier tour de double à Wimbledon, les Espagnols Fernando Verdasco et David Marrero ont été battus par l’Argentin Leonardo Mayer et le Portugais Joao Sousa. Selon la chaîne australienne ABC, relayée par le journal du New York Times, les deux battus sont suspectés d’avoir truqué le match.

En effet, l’entreprise de paris Pinnacle Sport a informé que cette rencontre était suspecte car il y a eu « des paris irréguliers ». Sam Gomersall, le responsable de Pinnacle, a expliqué que ces paris seraient intervenus une heure avant la rencontre. « On suit un strict protocole quand on voit des problèmes sur les paris et on le notifie aux autorités », a expliqué Gomersall, relayé par El Pais​.

D’après le quotidien espagnol, ce n’est pas la première fois que Marrero est cité dans ce type d’affaire. Lors du double mixte de l’Open d’Australie en 2016, il a aussi été suspecté d’avoir arrangé une rencontre, avec sa compatriote Lara Arruabarrena. Mais les deux joueurs ont été blanchis par les instances.