Coupe du monde 2018: Fernandinho victime d'insultes racistes après l'élimination du Brésil

RACISME Des internautes s'en sont également pris à des membres de sa famille...

C. Ape. avec AFP

— 

Le milieu brésilien Fernandinho
Le milieu brésilien Fernandinho — OLI SCARFF / AFP

Fernandinho, auteur d'un but contre son camp vendredi lors de l’élimination de la Seleçao contre la Belgique (2-1) en quarts de finale, a été victime d'insultes racistes sur les réseaux sociaux. 

Plusieurs internautes ont traité le joueur de Manchester City de « singe » et certains l’ont même menacé de mort. 

Des membres de sa famille ont également été visés. L’épouse du milieu brésilien, Rosa Glaucia, a également vu son compte Instagram rempli d’insultes. « Ton clochard de mari a tout foutu en l’air », a par exemple publié guih_nevetti. La mère de Fernandinho a dû fermer son compte Instagram.

Soutenu par des internautes

Choqués par les messages à caractère raciste, de dizaines d’internautes ont pris la défense du milieu de terrain sur les réseaux sociaux.

« Dénoncez les attaques racistes », a publié sur Instagram le site Mundo Negro, spécialisé dans la culture noire, un message illustré par une photo de Fernandinho.

« La défaite du Brésil et le but contre son camp ne justifient en aucun cas le racisme. Rien ne justifie le racisme. Nous sommes avec toi Fernandinho », a ajouté ce site.

Vendredi soir, Glenda Kozlowski, célèbre journaliste de TV Globo, a pleuré à l’antenne en évoquant la détresse de la famille du joueur, rappelant qu’elle avait enregistré une émission spéciale avec sa mère.

Le joueur de 33 ans avait déjà été critiqué il y a quatre ans pour avoir été titulaire lors de l’humiliation 7-1 à domicile face à l’Allemagne en demi-finale du Mondial 2014.

>> A lire aussi : Racisme et islamophobie... Le foot fait-il perdre à la Suède son titre de modèle de tolérance?