Tour de France 2018: «Avec l'âge on s'emmêle un peu les pinceaux»... Froome dégomme gentiment Hinault

CYCLISME Chris Froome a finement taclé Bernard Hinault...

W.P, avec AFP

— 

Chris Froome, est tellement fort qu'il a aussi gagné la Coupe de la Ligue
Chris Froome, est tellement fort qu'il a aussi gagné la Coupe de la Ligue — Simon Wilkinson/SWpix.c/SIPA

Christopher Froome est libre. Libre de s’aligner sur le Tour de France mais aussi de parler. Depuis qu’il a été blanchi dans l’affaire de son contrôle anormal au salbutamol, lundi, le leader de la Sky ne se gêne pas. Dans un entretien accordé à The Times, le Britannique revient sur ces mois qui ont « ressemblé au pire des cauchemars ».

« C’est le coup de fil [d’un avocat de l'UCI​ pour lui annoncer le lancement de la procédure en septembre] que je n’aurais jamais pensé recevoir », raconte-t-il dans cet entretien depuis sa maison de Monte-Carlo. « Vous faites tout comme il faut et là, ce cauchemar. J’ai eu une sorte de vertige. Puis je me suis levé et me suis mis immédiatement à rechercher sur Google ce que je pouvais apprendre sur le salbutamol et les seuils ».

Hinault en prend pour son grade

Froome évoque aussi les interprétations et autres constats faits autour de cette affaire. « Le plus frustrant, c’est quand j’ai vu des choses complètement fausses » fuiter dans la presse, selon Froome. « Parce que tout le monde supposait que c’était vrai ».

Le cycliste britannique a par ailleurs estimé que Bernard Hinault, qui fin juin avait déclaré que Froome n’avait pas sa place dans le peloton du Tour de France, avait mal compris ce qu’il s’était passé. « Cela a été l’un des plus grands champions. J’imagine qu’avec l’âge on s’emmêle un peu les pinceaux mais, si je le vois, je serai ravi de tout lui expliquer un peu plus en détail… Parce qu’il a certainement compris de travers ». On attend la réponse de Nanard.