FC Nantes: Waldemar Kita se dit «dégoûté» par le cambriolage survenu à la Jonelière

FAITS DIVERS Des malfaiteurs se sont introduits sur le site de la Jonelière dans la nuit de samedi à dimanche…

David Phelippeau

— 

Des stigmates du passage des cambrioleurs.
Des stigmates du passage des cambrioleurs. — FCN
  • Plusieurs vols et actes de vandalisme sont survenus au centre d’entraînement du FC Nantes.
  • Le préjudice est estimé à plusieurs dizaines de milliers d’euros.
  • Le président Kita se dit « dégoûté » par ce vol.

Le centre d’entraînement du FC Nantes, à la Jonelière, a été visité par des malfaiteurs dans la nuit de samedi à dimanche. Et les dégâts sont nombreux. Un véhicule de type Van (et non deux), des ordinateurs portables, des maillots et divers objets ont été dérobés.

« Des individus ont ainsi pénétré dans le bâtiment sportif au moyen d’une voiture-bélier et saccagé l’intérieur des bâtiments, notamment au niveau du centre de formation, précise le FC Nantes dans un communiqué publié ce lundi après-midi. Ils ont également dérobé du matériel et des documents administratifs. » Le préjudice reste encore approximatif, mais il s’élève au moins « à plusieurs dizaines de milliers d’euros ».

L’enquête, confiée à la gendarmerie, est en cours. Une plainte a été déposée par le club.

« Ce ne sont pas 10 petits hooligans ou 10 petits voyous… »

Interrogé à ce sujet lors de la présentation du nouveau coach Miguel Cardoso, ce lundi après-midi, le président Kita s’est dit « une fois de plus, dégoûté par rapport à tous ces incidents qui sont répétitifs ces derniers temps. Il faut laisser la police faire son travail. » WK fait allusion aux tags malveillants et menaçants qui avaient été inscrits aux abords du stade de la Beaujoire, mais qui - jusqu’à preuve du contraire - ne peuvent en aucun cas être liés pour le moment à ce qu’il s’est passé dans la nuit de samedi à dimanche.

Le président nantais est déterminé : « Le problème est qu’on est en train d’abîmer un outil de travail qu’on est en train de mettre progressivement en route. Ça ne va pas nous empêcher de continuer, au contraire, ça va nous motiver pour la suite. Ce ne sont pas 10 petits hooligans ou 10 petits voyous qui nous empêcheront d’aller plus loin. »

>> A lire aussi : FC Nantes: Le centre d'entraînement cambriolé et saccagé pendant la nuit

>> A lire aussi : Adrien Thomasson quitte le FC Nantes et rejoint Strasbourg