Basket; Balayé à Roanne, Lille en appelle à la mobilisation générale pour inverser la tendance

BASKET Largement battu samedi à Roanne (83-36) en demi-finale aller des play-offs d'accession en Pro A, le LMB doit s'imposer lundi à domicile pour rester en vie...

Francois Launay

— 

Le LMB doit s'imposer lundi face à Roanne
Le LMB doit s'imposer lundi face à Roanne — C.Delrue

Le LMB veut laver l’affront. Pour la première demi-finale des play-offs d’accession en Pro A de son histoire, le club nordiste est totalement passé à côté de l’événement samedi soir. Balayé dans les très grandes largeurs (83-36), Lille s’est incliné de quarante-sept points dans la Loire ! Un écart rarement vu à ce niveau de la compétition.

Effacer l’énorme claque reçue samedi à Roanne

Au-delà de la qualité de l’adversaire, deuxième de la saison régulière, un événement a sans doute aussi déstabilisé le groupe nordiste. La veille du départ à Roanne, Stéphane Gombauld a séché l’entraînement et n’est plus revenu au club. Inscrit sur les camps de basket de Trévise, l’intérieur de 21 ans a préféré rejoindre l’Italie plutôt que d’aider son club.

Mais pas le temps de panser ses plaies ou de s’insurger de ce manque de professionnalisme. Car Lille a encore une chance d’inverser la tendance. Peu importe l’écart de points, en cas de victoire ce lundi au Palais des Sports Saint-Sauveur (20h) pour la demi-finale retour, le LMB se donnera le droit de disputer un match d’appui jeudi à Roanne. Et pour se donner le maximum de chances, joueurs et dirigeants lillois en appellent au grand public pour venir les soutenir lors de ce match historique.

« J’exhorte tous les Lillois à venir mettre l’ambiance »

« J’exhorte tous les Lillois à venir mettre l’ambiance. Si on vient à un match, c’est pour oublier le quotidien. Les joueurs en ont besoin. Une salle qui fait du bruit, où il y a de l’intensité, où on sent que le public peut peser, peut être l’un des facteurs X du match. C’est très important. Que les Lillois, les métropolitains, les régionaux viennent nombreux et qu’ils n’hésitent à chanter pendant tout le match. On en aura besoin. Ça passe aussi par là », appelle Wilfried Duchemin, le directeur exécutif du club.

« Que les gens ne se disent pas que c’est fini. En play-offs, chaque match a son histoire. »

Même son de cloche chez Jean-Marc Dupraz, le coach lillois. « Cette année, on a vraiment une équipe qui mouille le maillot. Que les gens ne se disent pas que c’est fini. En play-offs, chaque match a son histoire. Venez nombreux, on a vraiment besoin de soutien ». Pour ce match, le club a décidé de mettre en place un tarif unique de dix euros. Près de 1700 personnes sont déjà attendues. Et puis, le Mondial n’a pas encore débuté, il n’y a plus de Français à Roland-Garros et le lundi, les trois quarts des bars et restos sont fermés. Vous n’avez plus d’excuses pour ne pas venir aider le LMB à se relancer…