OGC Nice: Lucien Favre quitte le Gym, et après ?

FOOTBALL Plusieurs pistes sont envisagées pour le nouvel entraîneur niçois…

Mathilde Frénois
— 
L'entraîneur de l'OGC Nice Lucien Favre lors d'un match de Ligue Europa à Rome face à la Lazio, le 2 novembre 2017.
L'entraîneur de l'OGC Nice Lucien Favre lors d'un match de Ligue Europa à Rome face à la Lazio, le 2 novembre 2017. — M. Ciambelli / Sipa
  • Les noms d’Eduardo Berizzo et de Patrick Vieira sont évoqués pour remplacer Lucien Favre.
  • Le nouveau coach devra prendre en compte la philosophie niçoise : intégrer des joueurs d’expériences à des jeunes du centre de formation.

Ce n’était un secret pour personne. Lucien Favre a officialisé, samedi soir après la dernière journée de Ligue 1, la fin de son aventure avec l’ OGC Nice. Il part avec, dans sa besace, le meilleur classement du Gym depuis 41 ans : une troisième place au championnat français en 2016-2017 après avoir mené la L1 pendant près de trois mois. Il a aussi permis les participations aux tours de qualification de la ligue des Champions, aux poules et aux phases finales de ligue Europa.

Beau bilan. Et maintenant ? Vers quel entraîneur le club niçois va-t-il se tourner pour retrouver un palmarès si brillant ? « Nous ne subissons pas les événements, assure le président Jean-Pierre Rivère. Son départ a été évidemment anticipé, et nous sommes depuis un moment à l’œuvre pour avoir un entraîneur en phase avec notre projet et capable de nous faire franchir encore un cap. »

  • Un entraîneur de caractère

« Vaudrait mieux !, dit l’ancien coach de l’OGC Nice, Jean Sérafin. Pour être un bon entraîneur, à Nice ou ailleurs, il faut aussi avoir évolué en tant que joueur à un bon niveau, avoir des vues sur le football moderne, s’entourer d’un très bon staff et avoir la maîtrise totale de toutes les composantes technique, tactique, physique."

Le Gym est devenu un club habitué aux recrutements fous de joueurs de caractère, d’Hatem Ben Arfa à Mario Balotelli. Des joueurs qu’il faut relancer, encadrer, maîtriser. « Toutes les équipes ambitieuses essaient de s’entourer de très bons joueurs. Il faut que l’entraîneur soit capable de les mettre dans les meilleures conditions pour le haut niveau », estime encore Jean Sérafin.

  • De la piste Eduardo Berizzo à celle de Patrick Vieira

Selon L’Equipe, Eduardo Berizzo, ancien coach du Celta Vigo (2014-2017) et du FC Séville (2017), pourrait s’installer sur le banc niçois. L’Argentin avait également porté le maillot marseillais en 98-99.
Mais Nice-Matin pense tenir une autre piste. Pour le quotidien local, c’est l’ancien international français Patrick Vieira qui pourrait reprendre les rênes du vestiaire niçois, après avoir entraîné les U21 de Manchester City et le New York City FC.

  • Un coach tourné vers les jeunes

« Un entraîneur avec la capacité à continuer de produire du beau jeu, à faire progresser des jeunes joueurs en prenant le risque de les faire évoluer, et qui insuffle un état d’esprit de gagne », envisage Jean-Pierre Rivère pour son futur coach. C’est que Nice a une philosophie : s’appuyer sur son centre de formation pour lancer des jeunes en Ligue 1, comme Yoan Cardinale ou Vincent Koziello. Le futur entraîneur devra trouver l’art et la manière de les intégrer dans l’équipe première. Un challenge supplémentaire.