VIDEO. Le chambrage d'Augustin qui lui revient dans la tête comme un boomerang

FOOTBALL L'ancien attaquant parisien pensait avoir fait taire le virage nord pour de bon...

J.L.

— 

Jean-Kevin n'aurait pas dû....
Jean-Kevin n'aurait pas dû.... — BORIS HORVAT / AFP

Un chambrage de qualité et tout à fait dans le ton de la soirée, quelque part. Malheureusement, il est arrivé un peu trop tôt dans le match. L’ancien attaquant parisien Jean-Kevin Augustin, transféré l’été dernier en Bundesliga pour une somme rondelette, pensait bien avoir réussi son coup en ramenant son équipe à 3-2 jeudi soir à Vélodrome, aux alentours de l’heure de jeu.

Une jolie frappe enroulée du droit qui permettait à ce moment-là à Leipzig de se qualifier pour les demi-finales de la compétition. Augustin avait donc bien mérité de mettre son doigt devant la bouche en face du Virage Nord l’air de dire, « Baissez d’un ton, maintenant, c’est nous qui allons passer ». L’histoire ne s’est pas déroulée tout à fait comme prévu, mais ce n’était pas la peine non plus, comme l’a fait un « journaliste » olympien après le match, de s’en prendre à l’attaquant tricolore lors de son passage en zone mixte. Quand on réclame des chaudes ambiances et qu’on les a, les joueurs aussi ont le droit de faire monter la température.