Jean-Kevin n'aurait pas dû....
Jean-Kevin n'aurait pas dû.... — BORIS HORVAT / AFP

FOOTBALL

VIDEO. Le chambrage d'Augustin qui lui revient dans la tête comme un boomerang

L'ancien attaquant parisien pensait avoir fait taire le virage nord pour de bon...

Un chambrage de qualité et tout à fait dans le ton de la soirée, quelque part. Malheureusement, il est arrivé un peu trop tôt dans le match. L’ancien attaquant parisien Jean-Kevin Augustin, transféré l’été dernier en Bundesliga pour une somme rondelette, pensait bien avoir réussi son coup en ramenant son équipe à 3-2 jeudi soir à Vélodrome, aux alentours de l’heure de jeu.

Une jolie frappe enroulée du droit qui permettait à ce moment-là à Leipzig de se qualifier pour les demi-finales de la compétition. Augustin avait donc bien mérité de mettre son doigt devant la bouche en face du Virage Nord l’air de dire, « Baissez d’un ton, maintenant, c’est nous qui allons passer ». L’histoire ne s’est pas déroulée tout à fait comme prévu, mais ce n’était pas la peine non plus, comme l’a fait un « journaliste » olympien après le match, de s’en prendre à l’attaquant tricolore lors de son passage en zone mixte. Quand on réclame des chaudes ambiances et qu’on les a, les joueurs aussi ont le droit de faire monter la température.