VIDEO. Envahissement de terrain, joueurs tapés par leurs propres supporters... C'était le chaos à Lille

FOOTBALL L'envahissement de terrain provoqué au coup de sifflet final par des supporters du LOSC a donné lieu à des scènes hallucinantes...

Francois Launay

— 

Des supporters du LOSC ont envahbi la pelouse à l'issue du match contre Montpellier
Des supporters du LOSC ont envahbi la pelouse à l'issue du match contre Montpellier — F.Lo Presti /AFP
  • Une centaine de supporters lillois ont envahi la pelouse du stade Pierre Mauroy à l'issue du match nul face à Montpellier. 
  • Des fans s'en sont même pris physiquement à des joueurs lillois. 
  • Un climat délétère qui ne va pas arranger le LOSC dans sa lutte pour le maintien. 

La scène est surréaliste et risque de hanter longtemps les esprits des joueurs lillois. Hier soir, alors que le LOSC venait de concéder un match nul (1-1) à domicile face à Montpellier, une centaine de supporters nordistes ont envahi la pelouse du stade Pierre Mauroy au coup de sifflet final.

Pas le temps de rentrer aux vestiaires, des joueurs du LOSC se sont retrouvés nez à nez avec leurs propres supporters qui ont commencé à les bousculer et à leur donner des coups de pied. Des scènes hallucinantes qui traduisent bien le divorce entre certains fans et une équipe avant-dernière de Ligue 1 à neuf journées de la fin.

« C’est dur de voir que nos propres supporters rentrent sur le terrain et s’en prennent aux joueurs. Qu’ils soient déçus, d’accord mais ils auraient pu l’exprimer autrement. On était choqués dans le vestiaire », reconnaît Ibrahim Amadou, le capitaine lillois.

« Si on descend, on vous descend ».

Et ça aurait pu être pire. Si la sécurité est parvenue à extirper rapidement les joueurs, la colère n’est pas retombée tout de suite. Les supporters sont restés plusieurs minutes sur la pelouse en entonnant des chants hostiles à leur équipe comme « Si on descend, on vous descend » ou encore « Mouillez le maillot ». Bonne ambiance.

>> A lire aussi : Ligue 1: Pourquoi une descente en Ligue 2 serait une catastrophe industrielle pour le LOSC

Et à deux reprises, ces fans en colère ont même failli réussir à forcer le chemin qui mène aux vestiaires. Une tension extrême qui a provoqué la stupéfaction de Christophe Galtier.

La colère noire de Christophe Galtier

« Mes joueurs ne méritent pas ça. Nos supporters sont en colère. Il y a de la frustration, de la colère et de la peur de voir descendre l’équipe en Ligue 2, ça je le comprends. Mais envahir le terrain et aller dans la violence, ça n’arrange rien et ça n’améliorera pas cette équipe » a d’abord réagi le coach avant de se montrer plus grave.

« Je ne peux pas cautionner ce qui s’est passé parce que ça peut déboucher sur des accidents ou des drames. Le jour où il y a un accident, on fait quoi ? On s’excuse ? Il va se passer quoi quand je vais rentrer chez moi ? Des mecs vont m’attendre ou vont attendre des joueurs et vont rentrer chez eux ? Si c’est ce qui doit se passer, il vaut mieux qu’on arrête la saison maintenant. Mais on ne lâchera pas », lâche le technicien nordiste.

Un maintien mal embarqué

Reste que ce nouvel épisode ne va pas arranger la lutte pour le maintien que mène actuellement le LOSC, avant-dernier de Ligue 1. Les joueurs risquent d’être traumatisés par ces scènes et le club, qui se réserve le droit de porte plainte contre certains supporters, pourrait aussi être sanctionné par la Ligue pour cet envahissement de terrain. Bref, rien ne va plus sur et en dehors des terrains. Lille va jouer sa peau dans un climat délétère. De quoi être très inquiet pour la fin de saison…