JO 2018: Un relais de biathlon aux fraises, le compteur des médailles bloqué... Que faut-il retenir de cette 14e journée?

JEUX OLYMPIQUES On espérait une 16e médaille mais on a fait chou blanc...

Laure Gamaury

— 

Antonin Guigonnat a fait le job sur le relais mais les Français étaient déjà plombés.
Antonin Guigonnat a fait le job sur le relais mais les Français étaient déjà plombés. — Christof STACHE / AFP

Exploser le record de médailles françaises de Sotchi, ça devait être ce vendredi. Et puis tout ne s’est pas exactement passé comme prévu. Si les Allemands et les Norvégiens paraissaient clairement très forts, les espoirs se concentraient quand même sur Martin Fourcade et ses copains, Simon Desthieux, Emilien Jacquelin et Antonin Guigonnat, pour apporter au clan tricolore sa 16e breloque. Puis non finalement. Avec un premier relais catastrophique de Karlito, les Français ont annihilé toute chance de podium très - trop - rapidement. Et si Norvégiens et Allemands sont montés sur la boîte, c’est l’étonnante équipe suédoise qui a décroché la médaille d’or.

Sur le reste de la journée, pas de surprise dans le camp bleu : un jolie 5e place en ski cross féminin pour Alizée Baron et une 19e place pour Maé-Bérénice Méité, la seule représentante française dans le concours de patinage artistique, remporté par la Russe Alina Zagitova. L’exploit de la journée revient à l’équipe allemande de hockey sur glace qui a éliminé le Canada en demie. les doubles champions olympiques en titre ne joueront donc que le bronze cette année.