C’est l’une des plus grosses déceptions de ces Jeux côté français. Après un triplé historique à Sotchi en 2014, les garçons du skicross français ne sont même pas parvenus à atteindre les finales à Pyeongchang. Que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, le Canada a survolé la compétition en remportant deux médailles d’or et d’une d’argent.

Mais certains doutent : le Canada a-t-il été avantagé ? Ce jeudi, le journal L'Equipe révélait que le comité d’organisation des Jeux a eu recours à des skieurs canadiens pour finaliser la conception de la piste de skicross et la tester. Ce vendredi, dans les colonnes du quotidien sportif, le président de la Fédération française de Ski Michel Vion est revenu sur la présence de ces ouvreurs canadiens et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’estime lésé.

Un parcours différent de ceux de Coupe du monde

Après avoir précisé que les Français « ne se cherchaient pas d’excuses », Michel Vion a tenu à discuter de la piste en elle-même : « Le parcours était tout à fait différent de ce qu’on a l’habitude de voir en Coupe du monde. Le shaper (celui qui conçoit le parcours) était canadien, et il a dessiné une piste qui correspondait à leurs qualités, peu technique et très rapide, pour favoriser la glisse. »

>> A lire aussi : JO 2018: «J’ai pas envie de me trouver d’excuses»... Chapuis est dégoûté d'avoir foiré ses Jeux

Il s’est ensuite ému de la nationalité des ouvreurs : « On a découvert que le Canada avait proposé des ouvreurs canadiens au comité organisateur, et que depuis quinze jours ils sont là, ils font des tests de glisse sur la piste. »

Estimant que « ce n’était pas très fair (juste) », le Président de la FFS a poursuivi dans la mauvaise foi : « Ils gagnent chez les garçons et font un et deux chez les filles avec une glisse de dingue, alors que depuis quinze jours ils font des tests de glisse, des tests de fartage sur un tracé qui va tout droit, où la vitesse, le fart et la glisse prédominent. Si sur ce parcours on a dix jours pour chercher le meilleur matériel, à la fin on gagne 1,50m en bas. »