Pro A: JD Jackson limogé par l'Asvel... Tony Parker installe son frère TJ «jusqu'à la fin de la saison»

BASKET Le président de l'Asvel n'a pas cherché très loin dans son entourage le nouvel homme fort du club...

Jérémy Laugier

— 

JD Jackson, ici lors du 5e match décisif de la finale de Pro A remportée en juin 2016 par l'Asvel à Strasbourg.
JD Jackson, ici lors du 5e match décisif de la finale de Pro A remportée en juin 2016 par l'Asvel à Strasbourg. — PATRICK HERTZOG / AFP
  • Champion de France en juin 2016 avec l’Asvel, JD Jackson vient d’être remercié ce lundi par Tony Parker.
  • Le club villeurbannais, seulement 8e en Pro A malgré le plus gros budget du championnat, a concédé une piteuse défaite samedi à Chalon-sur-Saône (84-52).
  • Entraîneur adjoint depuis quatre saisons et demie, le jeune frère de Tony, TJ Parker, devient « le coach principal de l’équipe professionnelle ».

Les supporters villeurbannais présents samedi à Chalon-sur-Saône avaient réclamé la démission de JD Jackson, au terme d’une défaite humiliante (84-52) chez la lanterne rouge de Pro A. Tony Parker n’a pas mis longtemps à trancher puisque l’Asvel vient d’annoncer ce lundi via un communiqué le licenciement de son entraîneur.

En place sur le banc villeurbannais depuis décembre 2014, l’ancien coach manceau s’est surtout distingué en devenant champion de France en 2016 au terme d’une finale épique contre Strasbourg. Mais malgré un recrutement sans équivalent cet été en Pro A (Slaughter, Roberson, Lighty, Kaba…), l’Asvel (8e) lutte actuellement pour une place en play-offs, avec un bilan équilibré de huit victoires et huit défaites.

>> A lire aussi : Comment l'Asvel a tenu à «ne pas miser que sur le talent» dans son recrutement

Yohann Sangaré devient manager général du club

« Des résultats non conformes aux attentes et aux objectifs fixés en début de saison », comme l’indique le communiqué de la direction. Et ce surtout à l’extérieur où la « Green Team » présente le 16e bilan du championnat, avec un seul succès en huit rencontres… en septembre à Boulazac (67-76).

Pour le remplacer, Tony Parker installe « jusqu’à la fin de cette saison »… son frère TJ (33 ans), assistant coach du club depuis quatre saisons et demie. Une sacrée promotion s’accompagnant de la nomination de l’ancien meneur de l’Asvel Yohann Sangaré au poste de manager général. Comme le précise le communiqué, « une réaction collective est désormais attendue », tant le club villeurbannais semble loin aujourd’hui de son 19e sacre en Pro A.