Footpolitique: Mais que faisait Ben Arfa à l'Assemblée nationale (avec François Ruffin)?

FOOTBALL L'attaquant du PSG va-t-il collaborer avec le député de la France Insoumise...

J.L.
— 
L'Assemblée nationale et son nouveau député insoumis.
L'Assemblée nationale et son nouveau député insoumis. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Hatem Ben Arfa ne joue plus avec le PSG, mais il a la vie sociale d’une star de cinoche. Aperçu samedi soir aux côtés de la ministre des Sports et de Pierre Ménès (Kamoulox) pour soutenir Toni Yoka à Boulogne-Billancourt, le gaucher le plus excitant de ce pays a été aperçu du côté de l’Assemblée nationale mardi….aux côtés de François Ruffin. Au-delà d’une blague bien sentie par-ci par-là (« et ouais maintenant je suis député » lancée en rigolant à un groupe de visiteurs), les deux camps ont joué la carte de la visite de courtoisie.


« J’ai toujours dit qu’un footballeur était un citoyen et qu’il se devait de connaître les institutions de son pays. Ce n’est pas tout le monde qui a la chance de vister l’Assemblée », explique Michel Ouazine, l’agent historique du joueur. Ok, les deux hommes ont fait connaissance lors d’une rencontre du Variété Club de France il y a quelques semaines, les deux sont des types curieux, ça se défend.

Mais quand même, est-ce qu’il n’y aurait pas un peu plus qu’une petite visite touristique là-dessous, du genre Hatem qui vient au soutien de la France insoumise sur la question de la taxe sur les transferts entre clubs professionnels pour financer le foot amateur, une proposition de loi cosignée par Ruffin et rejetée fin novembre par l’Assemblée nationale ? « Je laisse volontairement planer une terrible énigme autour de sa présence », plaisante le député de la Somme. On en reparlera quand Hatem fera une intervention devant les représentants de la nation pour les implorer de mettre en place ladite taxe. Avec supplément pour le PSG, bien sûr.