Stade Rennais-PSG: «Le plus important, c'est de marquer un but de plus que l'adversaire»

FOOTBALL Les Parisiens n'ont pas encore réalisé de clean sheet en ce mois de décembre...

Jeremy Goujon

— 

La joie des Parisiens après le but d'Edinson Cavani face à Rennes, le 16 décembre 2017.
La joie des Parisiens après le but d'Edinson Cavani face à Rennes, le 16 décembre 2017. — L. Venance / AFP
  • Si son attaque cartonne toujours autant (encore quatre buts inscrits ce samedi à Rennes), Paris a plus de mal à garder ses cages inviolées.
  • Un constat qui n'effraye pas outre mesure le milieu Thiago Motta, de retour à la compétition après pratiquement deux mois d'absence.

Après Strasbourg (2-1), le Bayern Munich (3-1), Lille (3-1), et de nouveau Strasbourg (2-4 en Coupe de la Ligue), le PSG a encore pris (au moins) un but ce samedi, sur la pelouse du Stade Rennais (1-4). Le dernier clean sheet des hommes d’Unai Emery remonte toujours au 29 novembre, et la réception de Troyes (2-0).

>> A lire aussi: Le PSG de Neymar peut aller se rhabiller, il ne battra (encore) pas cette année le record du FC Nantes

Du mieux malgré tout selon « Marqui »

« On s’était fixé cet objectif [de ne pas prendre de but] et on n’a pas réussi, réagissait Marquinhos, capitaine parisien au Roazhon Park. Encore une fois, c’est sur une action [un corner de Benjamin Bourigeaud] où on manque un peu de concentration. Le Rennais [Morgan Amalfitano] était tout seul au premier poteau, et sur le deuxième ballon, il [Firmin Mubele] marque. Mais je pense que sur l’ensemble du match, on était mieux défensivement que sur les dernières rencontres. On a réussi à mieux maîtriser les attaques adverses. »

Malgré les neuf pions encaissés sur les cinq derniers matchs, donc, Thiago Motta tenait lui aussi un discours positif. L’Italo-Brésilien, entré en jeu à la 74e minute, rappelait ainsi que « le plus important, c’est de marquer un but de plus que l’adversaire ». Une tâche relativement aisée quand on possède dans ses rangs des joueurs du calibre de Neymar (auteur d’un « double-double » en Bretagne), Kylian Mbappé (buteur et deux fois passeur décisif) et Edinson Cavani, lequel a retrouvé le chemin des filets après plus de deux semaines de disette.

Benarbia kiffe Motta

« C’est bien pour lui et pour l’équipe. "Edi", comme tous les attaquants, vit pour marquer. C’est aussi à nous de créer beaucoup d’occasions pour qu’il puisse nous aider à la finition », assurait Motta, qui, à titre personnel, effectuait son retour en Ligue 1 à la suite de son opération au genou droit. « Ça fait du bien, ça faisait longtemps que je n’avais pas joué [depuis le Classico à Marseille, le 22 octobre]. C’est difficile d’être éloigné de l’équipe, mais le plus important, c’est d’avoir bien récupéré. »

>> A lire aussi: Le PSG annonce (enfin) la prolongation de contrat de Thiago Motta pour une année supplémentaire

Reste à savoir si le come-back de l’ex-Interiste permettra au PSG de terminer prochainement un match sans encaisser de but. « S’ils persistent dans cette configuration, avec une sentinelle, la défense préfère quand Thiago Motta est présent. Il donne de la sérénité à cette équipe », a en tout cas déclaré l’ancien Parisien Ali Benarbia sur RMC. À vérifier, éventuellement, contre Caen, le 20 décembre au Parc des Princes (20 h 50).