«Ça va être compliqué de gagner trois matchs sur les deux qui restent», Guy Novès en pleine confiance

RUGBY Son XV de France affronte l'Afrique du Sud samedi...

20 Minutes avec AFP
— 
Guy Novès lors de France-pays de Galles le 18 mars 2017 au Stade de France.
Guy Novès lors de France-pays de Galles le 18 mars 2017 au Stade de France. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Aucun changement : le sélectionneur du XV de France Guy Novès a décidé jeudi d’aligner la même équipe de départ contre l’Afrique du Sud samedi que celle battue par la Nouvelle-Zélande (18-38) une semaine avant en ouverture des test-matches de novembre. Le deuxième ligne Paul Gabrillagues, le troisième ligne Judicaël Cancoriet et le centre Geoffrey Doumayrou, moyens pour leur première sélection samedi dernier au Stade de France, conservent donc leur place.

Tout comme le jeune ouvreur Anthony Belleau, qui lui aussi honorait sa première cape samedi dernier. Il sera de nouveau associé à la charnière à Antoine Dupont, le seul joueur à avoir brillé au Stade de France.

>> A lire aussi : Tut-tut les rageux, la revanche inespérée de Bernard Laporte

Doumayrou formera lui de nouveau la paire de centres avec Mathieu Bastareaud, assez convaincant au Stade de France pour sa première sélection depuis plus de deux ans. « Cette équipe-là a un potentiel que nous n’avons pas pu évaluer à sa juste valeur lors du 1er test. On n’allait pas jeter aux orties des joueurs qui jouaient pour certains pour la 1re fois. J’estime que cette équipe a le droit de se racheter sur cette 2e prestation », a déclaré Novès.

« On a gagné la première mi-temps mardi et la deuxième samedi. C’est déjà pas mal »

Il va bien falloir, car les Bleus sont déjà hors des clous de l’objectif 3 victoires fixé par le président Bernard Laporte sur cette tournée. De quoi inquiéter Novès sur l’avenir de son poste ? « Cette question me fait toujours rire, il faudrait lui poser à lui [Laporte], répond-il. On a joué deux fois la meilleure équipe du monde si vous l’avez pas encore compris… Je sais faire des additions, ça va être compliqué de gagner 3 matchs sur les deux qui restent. Mais je vous répondrai qu’on a gagné la première mi-temps mardi et la deuxième samedi. C’est déjà pas mal. »

Limite bout du rouleau, Novès n’a pas caché son amertume de voir une grosse partie de ses habituels cadres blessés. « Ce n’est pas moi qui fait le calendrier mais j’ai lu quelque part que l’Angleterre jouait les Blacks une fois tous les quatre ans alors que nous on va les jouer cinq fois en un an. Et puis bon, en juin on doit faire sans les finalistes du top 14 pour les avoir frais à l’automne, et à l’automne ils sont blessés. »

Bonne ambiance.