Chelsea: «Il devrait regarder son équipe», Conte demande à Mourinho de se mêler de ses affaires

FOOTBALL Même quand ils ne s'affrontent pas directement, les deux coachs arrivent à se chauffer...

N.C. avec AFP
— 
Antonio Conte et José Mourinho lors de Chelsea-Manchester United, le 13 mars 2017.
Antonio Conte et José Mourinho lors de Chelsea-Manchester United, le 13 mars 2017. — BPI/Shutterstock/SIPA

C’est bien connu, José Mourinho a un avis sur tout et surtout sur Chelsea, qu’il considère un peu comme son club après deux passages sur le banc. Et ça, Antonio Conte, l’actuel coach des Blues, en a ras la casquette. Les deux entraîneurs se sont chauffés par conférences de presse interposées, mercredi soir, après le match de leur équipe en Ligue des champions.



Après la victoire de Manchester United sur la pelouse du Benfica Lisbonne (1-0), Mourinho a envoyé une pique au technicien italien, qui s’était plaint dans la semaine du calendrier chargé de son équipe et des nombreuses blessures touchant son club (Kanté, Drinkwater, Moses et Morata, notamment). « Je ne parle jamais des blessures. D’autres managers, pleurent, pleurent, quand un joueur est blessé. Si je voulais me plaindre, je pourrais pleurer pendant cinq minutes comme d’autres », a-t-il déclaré, avant de citer les nombreux blessés mancuniens (Ibrahimovic, Fellaini, Pogba et Rojo notamment).

Antonio Conte n’a pas manqué de répondre après le match nul de Chelsea face à l’AS Rome (3-3). « Si cela m’est destiné alors ma réponse c’est ça : il doit d’abord penser à son équipe et à lui avant de penser aux autres », a dit l’Italien, visiblement en colère, quand un journaliste lui a rapporté les propos de Mourinho tenus quelques minutes plus tôt.

Conte ne veut pas d’une « saison Mourinho »

« Mourinho regarde souvent ce qu’il se passe du côté de Chelsea. La saison dernière aussi. Il devrait regarder ce qu’il se passe dans son équipe », a conclu Conte sur le sujet. Conte et Mourinho ont eu plusieurs fois maille à partir depuis l’arrivée de l’Italien en Angleterre lors de l’été 2016.

En mars, les deux hommes avaient dû être séparés par le quatrième arbitre après un échange d’opinions musclé. Soit le deuxième round d’un clash débuté dès octobre : lors de son retour à Stamford Bridge, « Mou » avait été écrasé 4-0 et avait peu apprécié les harangues de l’Italien. En début de saison, Conte avait expliqué vouloir éviter « une saison Mourinho », en référence aurenvoi du Portugais quelques mois après le titre de 2015 obtenu avec Chelsea. Celle-là était mimi, quand même.