Gros caprice de Noël: Mourinho estime que Chelsea est favorisé par son calendrier de fin d'année

FOOTBALL José Mourinho a encore fait des siennes avant le coup d'envoi du Boxing Day...

W.P., avec AFP

— 

Pas content, José

Pas content, José — Oli SCARFF / AFP

Et revoilà José Mourinho parti dans son discours habituel. Dans l’idée, les autres sont toujours favorisés par les instances du foot anglais qui ne cessent de mettre des bâtons dans les roues du Portugais.

Dans les faits, ça donne ça : « Pourquoi (ce calendrier) ? Je ne sais pas non plus. Il n’y a pas besoin d’être un scientifique pour comprendre que jouer avec un repos d’un jour, c’est différent que de jouer après quatre jours de repos. C’est complètement différent », s’est notamment plaint le Special One, faisant référence à son ancien club, Chelsea.

Deux jours de repos en moins pour Manchester United

Leaders de la Premier League, les Blues commenceront les fêtes par deux réceptions, face à Bournemouth lundi puis Stoke City cinq jours plus tard, tout comme Manchester United, 6e, qui accueillera successivement Sunderland puis Middlesbrough les mêmes jours.

La différence se fait plus tard : quand les Londoniens rendront visite à leur rival et voisin Tottenham le 4 janvier, les Red Devils joueront à West Ham deux jours plus tôt.

« Je ne parle pas de Chelsea ; cela est aussi arrivé avec Liverpool il y a quelques années et cette année aussi. Une équipe qui ne joue pas les compétitions européennes a bien sûr un gros avantage », a tempéré Mourinho.

« Ils font ce qu’ils veulent »

« Pour moi, la question est : pourquoi ? Mais au fil des années, personne ne m’a vraiment répondu parce que j’avais aussi ça quand j’étais à Chelsea », entre 2004 et 2007 puis entre 2013 et décembre 2015, a-t-il rajouté, en précisant que le club n’était pas allé à se plaindre à la Ligue.

« Ils font ce qu’ils veulent. Ils vont donner des excuses : "c’est la télé, ils ont leur choix. Donc ce n’est pas la Premier League, c’est Sky, c’est BT (les diffuseurs du Championnat, ndlr)" », a regretté le Mou, qui a déjà trouvé une excuse en cas de mauvais résultats pendant le Boxing Day.