Murray revient sur les effrayants messages reçus quand il a engagé Mauresmo

TENNIS L'Ecossais revient sur cette période dans un long article consacré à son engagement féministe...

N.C.
— 
Amélie Mauresmo et Andy Murray à l'entraînement à l'Open d'Australie, le 24 janvier 2016.
Amélie Mauresmo et Andy Murray à l'entraînement à l'Open d'Australie, le 24 janvier 2016. — Mike Frey/BPI/Shutterst/SIPA

Leur collaboration, finie depuis plus d’un an maintenant, avait fait causer dans le monde du tennis. Andy Murray et Amélie Mauresmo ont défriché un terrain jusqu’alors inconnu, celui d’un top joueur coachée par une femme. Ça a duré de juin 2014 à mai 2016, et cela a valu à l’Ecossais quelques remarques borderline sur le circuit.

On n’avait toutefois pas encore tout entendu. Dans un long article consacré à l’engagement « féministe » de Murray paru mardi sur le site du magazine Elle version anglaise, l’ancien numéro 1 mondial raconte, entre autres, quelques anecdotes qui en disent long sur le machisme ambiant dans le tennis.

L’exemple le plus frappant est clairement celui-ci : « Quand il est apparu dans la presse que j’allais travailler avec une femme, j’ai reçu un message d’un joueur, aujourd’hui coach. Il me disait : "J’aime le jeu que tu joues avec les médias. La prochaine fois, tu devrais leur dire que tu comptes travailler avec un chien" ».

Murray enchaîne : « Toutes les critiques qu’elle a reçues par rapport à n’importe quel autre coach avec qui j’ai pu travailler, c’est incomparable. Maintenant, quand je perds un match, je suis le responsable. Quand je travaillais avec elle, c’était toujours de sa faute ».



Tout cela, au final, a renforcé les convictions de l’Ecossais, qui a plus que jamais défendu le travail des femmes dans son sport. Interrogé sur le sujet, il disait d’ailleurs ceci dans L’Equipe, en 2015: « Si je suis féministe ? Si être un féministe, c’est se battre pour qu’une femme soit traitée comme un homme, alors oui, je suppose que je le suis ». Si vous avez une demi-heure devant vous et que l’anglais ne vous effraie pas, on ne saurait que trop vous conseiller la lecture de cet article.