Et du coup, elle va ressembler à quoi la présentation de Neymar au PSG?

FOOTBALL Les dirigeants parisiens devraient mettre le paquet pour présenter leur nouveau joujou…

Aymeric Le Gall

— 

Des supporters du PSG célèbrent le titre de champion du club en mai 2013, sur la place du Trocadéro.
Des supporters du PSG célèbrent le titre de champion du club en mai 2013, sur la place du Trocadéro. — FRANCK FIFE / AFP

Le compte à rebours est lancé. Après une dizaine de jours de folie furieuse et d’enflammade 2.0 autour de la possible arrivée de Neymar au PSG, on peut enfin dire qu’on y est. Et même si rien n’est encore officiel, il faudrait être sacrément couillu pour oser dire qu’il existe encore un doute à voir la star brésilienne porter le maillot parisien la saison prochaine.

>> A lire aussi : Barça: Neymar a annoncé à ses coéquipiers qu'il allait quitter le club

En allant piquer le Ney à son bourreau barcelonais, le PSG va réaliser le coup du siècle sur la planète foot. Et à circonstances exceptionnelles, moyens exceptionnels. Dès lors, on peut être certain qu’au moment de présenter son nouveau joujou à 500 patates aux supporters parisiens (que dit-on?, au monde entier), les dirigeants parisiens vont vouloir nous en mettre plein les yeux.

Zlatan qui ?

Si, à l’heure actuelle, on ne sait pas encore ni où ni comment va se dérouler cette présentation, une chose est sûre, ça va claquer sévère. « Il n’y a jamais eu d’équivalent en France dans le passé, explique Philippe Darbois, spécialiste de l’événementiel. Neymar, c’est la plus grande star jamais recrutée par le Paris Saint-Germain. Mais vu qu’on n’a jamais vraiment connu de tels événements en France, je mettrai ça dans la catégorie de la présentation de Zlatan Ibrahimovic… mais multiplié par 10. »

A l’époque, en recrutant le Z, le PSG avait déjà frappé un grand coup sur le plan sportif et médiatique. Le premier grand coup de l’ère Qatari, en fait. Et pour faire les choses bien, les dirigeants avaient opté pour une présentation clinquante au Trocadéro, avec la Tour Eiffel en fond pour l’effet carte postale qui va bien.

Alors avec Neymar, on est en droit de penser qu’ils vont vouloir frapper encore plus fort, au point de faire passer Zlatan, son sourire ultra-bright et ses petites jongles du Trocadéro pour la foire aux vins de Carpentras. Mais le club sait aussi que tout ne lui sera pas permis. Aux dernières nouvelles, la préfecture de police de Paris a tout de même autorisé le club à organiser une présentation dans les rues de Paris. Mais un tel bordel ne se fait pas en claquant des doigts.

« Il va y avoir un vrai problème de sécurité qui va se poser, pense Philippe Darbois. A la fois parce qu’on est en plein plan Vigipirate, et aussi parce que les manifestations entourant le PSG se sont parfois mal terminées (la célébration du titre de champion de France 2013-2014 avait dégénéré sur le parvis du Trocadéro). Les possibilités du PSG dépendront pour l’essentiel de ce qu’autorisera ou n’autorisera pas la préfecture de police de Paris. »

Le PSG ne va pas faire dans la dentelle

Ancien directeur des activités sponsoring d’Orange et de Lacoste, Philippe Darbois nous dessine ce qui pourrait être fait pour accueillir et présenter le nouvel enfant béni du PSG : « La Tour Eiffel, c’est forcément un passage obligé. Après, on peut imaginer qu’il y aura différentes séquences qui illustreront Paris. Le Parc des Princes pour le sportif, la Tour Eiffel donc, les Champs-Elysées, etc. Moi je verrai bien un truc du genre une arrivée en hélicoptère par exemple. Ce qui est sûr c’est qu’ils vont faire un truc de fou, un truc à la dimension de Neymar en fait. Ça va être galactique, grandiose. »

Pour ce créatif, « l’imagination, ce n’est pas ça le souci, ce sont les contraintes qu’on nous donne. Il est là le cœur du problème. » Un exemple ? « Quand on a lancé le maxi catamaran Orange 2 avec Bruno Peyron, on avait imaginé le faire passer sur le Seine mais on avait dû faire face à des contraintes puisqu’il ne passait pas sous les ponts… Sinon on l’aurait fait arriver au pied de la Tour Eiffel. »

Mais puisqu’à la rédaction des sports de 20 Minutes on n’est pas du genre à s’emmerder avec les contraintes, on a mis nos meilleurs « cerveaux » sur le coup pour pondre quelques idées originales et faire de la présentation de Neymar au PSG l’un des moments marquants de ce début de XXIe siècle. Ne nous remercie pas, Nasser, c’est cadeau.

  • Troll style

Quitte à entrer en guerre ouverte contre le Barça, autant faire les choses à fond. Alors, après avoir brisé le rêve de Josep Maria Bartomeu de se payer Verratti et lui avoir volé le prestigieux N de sa MSN sans qu’il ne puisse rien y faire, Nasser Al-Khelaïfi décide de privatiser le Camp Nou, d’affréter 200 avions A-380 pour les supporters du PSG, et de présenter sa pépite en terre ennemie. Avec leur 6-1, les Barcelonais ont créé un monstre sans même le savoir.

  • C’est moi Simba, c’est moi le roi, le roi de tout Paname

Nasser se présente du haut de la Tour Eiffel avec Neymar dans les mains. La foule en délire acclame son nouveau roi.

  • Neymar, président

L’avenue des Champs-Elysées a été fermée à la circulation, un tapis rouge de plusieurs kilomètres a été déplié jusqu’à l’Arc de Triomphe. Neymar remonte la plus belle avenue du monde dans un char d’assaut, métaphore (pas) subtile de ce que va être l’attaque du PSG cette saison face aux défenses de Ligue 1.

Bon, il n’y a pas le char sur ce montage mais l’idée est là.

  • Versailles, saison 3

Symbole ultime de la puissance de la France selon Louis XIV, Versailles est réquisitionné par le Paris Saint-Germain. De nuit, au milieu des splendides jardins illuminés de rouge et de bleu, Neymar se présente vêtu de ses plus beaux habits de monarque en chevauchant fièrement un pur-sang arabe. Mais pas n’importe lequel, non. Il s’agirait de Marwan Al Shaqab, le cheval de l’émir en personne. En termes de symbole, ça se pose là.

  • Tout en sobriété

On savait Nasser prêt à tout pour impressionner la planète foot avec son nouveau joujou brésilien, mais là le président parisien prend tout le monde de court. Depuis un endroit tenu secret, Neymar grimpe dans un ballon gonflé à l’hélium et entre dans l’atmosphère. De là, après avoir rejoint une capsule estampillée PSG-Dream Bigger, le footballeur brésilien se jette dans le vide avant d’atterrir, parachute ouvert et lunette de soleil sur le nez, sur le toit du Parc des Princes où il enchaîne quelques jongles devant les journalistes.

Pour notre défense, on a découvert ce tweet de Winamax Sport après avoir rédigé ce papier. Les grands esprits, tout ça tout ça…