Tour de France: Le plein de sprint à Vittel... Ce qui nous attend pour la quatrième étape

CYCLISME Encore une victoire pour Marcel Kittel sur le Tour de France ?….

B.V.

— 

Marcel Kittel a remporté la 2e étape du Tour de France entre Düsseldorf et Liège, le 2 juillet 2017.
Marcel Kittel a remporté la 2e étape du Tour de France entre Düsseldorf et Liège, le 2 juillet 2017. — Jeff PACHOUD / AFP

Voici le programme du jour du mardi 4 juillet, avec l’étape entre Mondorf-Les-Bains et Vittel (207,5 km)

> Ce qu’il s’est passé hier

Trop fort Sagan. Le Slovaque a dégommé tout le monde au sprint malgré un problème technique au moment de se lancer. Première victoire d’étape pour lui sur ce Tour.

>> A lire aussi : >> A lire aussi: Tour de France 2017: Petite balade au Luxembourg... La 3e étape à revivre en live

> Les maillots distinctifs

Le jaune : Geraint Thomas (Sky)
Le vert : Marcel Kittel (Quick-Step)
Le rouge : Nathan Brown (Cannondale)
Le blanc : Pierre Latour (AG2R)

> L’étape du jour

Ouais, bah c’est bigrement plat. 200 kilomètres d’ennui juste comme on les aime pour un bon sprint à la fin. Vive la sieste.

Le profil de la 4e étape
Le profil de la 4e étape - capture

> A quelle heure prendre l’antenne

Boarf, allez on va dire 16h55. Histoire d’être sûr de ne pas rater le sprint. En attendant, si jamais il se passe quoi que ce soit, vous avez le live 20 Minutes.

> Le tweet du jour

Les Sky répondent à LA première polémique du Tour.

> Le conseil lecture

Et si on se disait qu’on pouvait reconnaitre les coureurs dans un peloton ? 20 Minutes a mené l’enquête…

> Le résumé anticipé

On vous la fait courte : il y aura un groupe d’échappés, avec problablement deux ou trois Français, et ça n’ira pas au bout. Encore une fois, place aux sprinteurs. On se dit bien que ce sera la bonne pour Arnaud Démare, mais on a vaguement l’impression que Marcel Kittel est le plus fort. C’est en tout cas ce qu’on croit quand l’Allemand déboîte tout le monde sur le côté à 150 mètres de la ligne d’arrivée à Vittel. Et puis là, rusé comme un singe, le poisson-pilote de Cofidis Christophe Laporte bloque l’Allemand contre la rembarde et lance parfaitement Bouhanni, vainqueur à la surprise générale. A l’arrivée, Kittel tweete en insultant « l’équipe la plus dangereuse du peloton ». Bouhanni s’en fout et déclare à Laurent Luyat qu’il est « le meilleur sprinteur du monde ».

> Votez : qui va gagner l’étape du jour?