Espagne: Piqué annonce sa retraite internationale (et en découd avec une drôle de polémique)

FOOTBALL Gérard Piqué a essuyé une étrange polémique (sans ses manches) dimanche soir...

William Pereira

— 

Gerard Piqué et ses fameuses manches
Gerard Piqué et ses fameuses manches — GENT SHKULLAKU / AFP

Dimanche soir, tout s’est plutôt bien passé pour l’Espagne en phase de qualifications pour la Coupe du Monde 2018. La Roja est venue à bout de la surprenante Albanie (2-0), dans un match où les hommes de Julen Lopetegui portaient un maillot à manches courtes avec deux bandes aux couleurs du drapeau espagnol. Tous, sauf Gerard Piqué.

Le Catalan s’est présenté sur la pelouse avec un maillot aux manches coupées. Mal lui en a pris. Les supporters espagnols ont fait le lien avec ses affinités politiques, lui qui se veut indépendantiste, et en sont venus à la conclusion que le défenseur central avait coupé les deux bandes du maillot par désamour envers l’Espagne.

Un maillot différent

Le truc, c’est que d’après la fédération espagnole, Gerard Piqué a simplement raccourci les manches du maillot à manches longues qu’il était censé porter car celles-ci le gênaient.

Or, sur cette version alternative de la tunique de la Roja, les fameuses bandes sont absentes, ce qui rend caduque la théorie des détracteurs du joueur du Barça, comme l’explique la fédération espagnole dans un communiqué publié en réaction à l'affaire.

« La RFEF tient à souligner que ces bandes n’existent que sur le maillot à manches courtes, et non sur le modèle à manches longues porté par Piqué pendant le match. Le joueur a coupé ses manches à la seule fin de jouer plus à l’aise, comme nombre d’autres internationaux avant lui. »

Retraite internationale en 2018

Le mal étant fait, Gerard Piqué a profité de l’occasion pour annoncer sa retraite internationale après le mondial 2018 en Russie.

« Ce n’est pas une décision qui date d’aujourd’hui, j’y ai réfléchi. Mais ce qui s’est passé aujourd’hui [la polémique] est la goutte qui a fait déborder le vase et il y a des gens qui considèrent qu’il est mieux que je ne sois pas là. Je sens qu’après la Russie, une étape s’achèvera pour moi-même si je n’aurai que 31 ans », a déclaré le défenseur central dans ce même communiqué.

Tant pis, une place se libère pour Aymeric Laporte. Oh wait...