Grand Prix du Japon: Mercedes encore championne du monde (quelle surprise) grâce à Rosberg

FORMULE 1 L'Allemand se rapproche du sacre individuel...

R.B. avec AFP

— 

Nico Rosberg lors du Grand Prix du Japon le 9 octobre 2016.
Nico Rosberg lors du Grand Prix du Japon le 9 octobre 2016. — Eugene Hoshiko/AP/SIPA

L'Allemand Nico Rosberg, parti en pole position, a remporté le Grand Prix du Japon de Formule 1, dimanche à Suzuka, et offert un 3e titre mondial des constructeurs consécutif à son écurie Mercedes-AMG.

Avec 593 points après ce GP, grâce à 15 victoires en 17 GP, il ne reste que quatre courses et l'écurie allemande ne peut plus être rejointe par Red Bull Racing (385 points).

Auteur d'un sans-faute, Rosberg a terminé devant le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) et l'autre pilote Mercedes, Lewis Hamilton, qui avait complètement raté son départ, sur la première ligne mais du côté humide de la piste japonaise, et pointait au 8e rang à la fin du premier tour.

C'est la 23e victoire de Rosberg en F1, dont neuf cette année. Il dispose désormais de 33 points d'avance sur Hamilton, à quatre manches de la fin de saison (Etats-Unis, Mexique, Brésil, Abou Dhabi). Il peut se permettre de terminer quatre fois deuxième, derrière Hamilton, et sera quand même champion du monde.

Les deux Ferrari ont encore terminé au pied du podium, après avoir été pénalisées sur la grille. Vettel avait reculé de trois places pour une manoeuvre osée au départ du GP de Malaisie, et Kimi Räikkönen de cinq places, en raison d'un changement de boîte de vitesses hors-quota.

Malgré une stratégie pneus différente, Vettel n'a jamais pu dépasser Hamilton en fin de course, terminant 4e devant Räikkönen 5e et Daniel Ricciardo 6e, dans l'autre Red Bull.