Promis juré, la Russie affirme n'avoir aucun lien avec les hackers qui ont piraté l'AMA

DOPAGE Ils ont publié les fiches de Serena Williams et de Simone Biles...

R.B. avec AFP
— 
Le ministre russe des Sports Vitaly Mutko en juillet 2016.
Le ministre russe des Sports Vitaly Mutko en juillet 2016. — Pavel Golovkin/AP/SIPA

L'Etat russe n'a aucun lien avec les hackers russes du groupe Tsar Team (APT28), , qui ont piraté la base de données de l'Agence mondiale antidopage (AMA) et révélé des éléments   a affirmé mercredi le ministre des Sports russe Vitali Mutko.

«Non! Comment, comment ?», s'est insurgé M. Mutko mercredi à Athènes, où il se trouvait pour l'élection  (UEFA), en tant que président de la Fédération russe de football, une autre de ses casquettes.


«Comment pouvez-vous dire que ce sont des pirates informatiques de Russie ? Vous accusez la Russie pour tout»,  en affirmant que la Russie également «est très inquiète car les hackers ont les mêmes informations concernant des athlètes russes».

«Nous aussi nous pouvons être des victimes», a-t-il ajouté, au lendemain de la publication de données confidentielles volées dans la base de données de l'AMA et concernant quatre Américaines, les joueuses de tennis Venus et Serena Williams, la quadruple championne olympique de gymnastique artistique Simone Biles et la basketteuse Elena Delle Donne.

Selon le ministre russe, le droit russe prévoit une protection des données informatiques et toute personne convaincue de piratage informatique peut être poursuivie.