Premier League: Alors comme ça, le top 5 se réunit en secret pour parler Superligue européenne?

FOOTBALL On ne la fait pas au Sun...

N.C.

— 

Manchester United-Arsenal (3-2) le 28 février 2016.
Manchester United-Arsenal (3-2) le 28 février 2016. — Jon Super/AP/SIPA

Souriez, vous êtes pris en photo. Le Sun publie ce mercredi des clichés des dirigeants des cinq plus grands clubs anglais, à la sortie d’une « réunion secrète » qui s’est tenue mardi à Londres. L’instigateur de ce rendez-vous des pontes du top five ? Le millionnaire américain  Stephen Ross, propriétaire des Miami Dolphins. Le but ? Parler gros sous et création d’une Superligue européenne, assure le tabloïd anglais.

Cette idée de championnat d’élite réservé aux plus grandes équipes d’Europe, ils sont nombreux à en rêver. Le patron du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge avait d’ailleurs remis le sujet sur le tapis en janvier. Ed Woodward (Manchester United), Bruce Buck (Chelsea), Ivan Gazidis (Arsenal), Ferran Soriano (Manchester City) et Ian Ayre (Liverpool) auraient discuté de la possibilité de rejoindre ce projet.

Toujours plus de droits télé

Pour ces clubs, appartenir à une telle ligue leur garantirait des revenus (par les droits télé notamment) supérieurs à ce qu’ils peuvent toucher actuellement - alors que la Premier League n'est pas vraiment à plaindre - et ce sans vivre avec la perpétuelle crainte d’une non-qualification selon les saisons. Liverpool, actuel 11e du championnat, likes this.

Ce sont en tout cas les arguments de Stephen Ross, qui se verrait bien en grand manitou de ce symbole du foot 100 % business. Mais il serait étonnant que l’UEFA, dont la Ligue des champions serait grandement menacée, lâche prise comme ça.