Les Dogues serrent les rangs

Antoine Maes - ©2007 20 minutes

— 

Quand ça ne veut pas... Demain, les Lillois se rendent à Rennes, pour la 7e journée de Ligue 1. Autant secoués par la défaite face à Monaco mercredi (0-1), que par un arbitre qu'ils accusent d'avoir « tronqué le match » (Plestan), les Dogues doivent se remettre la tête à l'endroit. Six rencontres, quatre nuls, une victoire, une défaite, le bilan n'est, pour le moment, « pas à la hauteur de nos performances », estime Nicolas Fauvergue, seul attaquant de l'effectif à avoir marqué cette saison. Et qui avait aussi privé les Rennais de la Ligue des champions en égalisant contre eux à la dernière minute du dernier match de la saison passée (1-1).

L'escapade bretonne s'annonce donc corsée au vu de la qualité de l'adversaire (cinquième de Ligue 1), et de l'état d'esprit revanchard qui anime le Losc. Car hier, lors du dernier point presse précédant le départ pour l'Ille-et-Vilaine, Claude Puel n'a pas souhaité en rajouter sur la « performance » de M. Thual, qui a refusé deux buts et deux penalties à ses joueurs au Stadium. « Je ne vais pas revenir là-dessus puisque, selon vous, il ne s'est pas passé grand-chose », a lâché le coach, qui reproche aux médias de ne pas avoir suffisamment souligné le rôle joué par l'homme en noir dans la défaite face à l'AS Monaco. Une posture relayée par Nicolas Plestan, venu demander des explications aux journalistes dans les couloirs de Luchin. Piqués au vif, les Lillois ont trouvé l'occasion, sciemment ou pas, de se serrer encore un peu plus les coudes.